PARTAGER

Les 32 sélections qui seront présentes à la Coupe du monde 2018 en Russie se partageront 400 millions de dollars (environ 344 millions d’euros), soit une augmentation de 12% par rapport à l’édition 2014 disputée au Brésil, a annoncé la fédération internationale de football (Fifa) vendredi.

En 2014, ce «prize money» représentait 358 millions de dollars (environ 308 millions d’euros) dont 35 millions de dollars pour le gagnant, 25 pour le finaliste, 22 pour le troisième et 20 pour l’équipe classée quatrième. Les équipes qui ne sortaient pas de la phase poules obtenaient pour leur part 8 millions de dollars, les sélections éliminées en huitièmes 9 millions de dollars et les quart-de-finalistes 14 millions.

Outre ces sommes, l’instance mondiale avait dédommagé les équipes pour leurs frais de préparation à hauteur de 1,5 million de dollars par nation. La Fifa a par ailleurs annoncé le lancement d’une fondation au premier trimestre 2018 afin de développer ses activités dans le domaine social.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here