PARTAGER

Le MCA a réussi une belle victoire à quatre jours de son match retour de Ligue des champions d’Afrique face au représentant nigérian MFM FC Lagos au stade du 5-Juillet, un rendez-vous que les Vert et Rouge vont désormais aborder avec un moral au beau fixe.

En effet, les Mouloudéens ont écrasé avant-hier soir le dauphin, le MCO, sur le score de 4 à 0, dans un stade du 5-Juillet archicomble conformant par là même leur très bonne santé cette saison. A huit journées de la fin du championnat, les gars de Bab El Oued, qui remontent sur le podium, ne perdent toujours pas espoir de renverser le leader, le CSC.

Mais pour le moment, la concentration des Mouloudéens va vers le challenge africain, et cette manche retour contre les Nigérians samedi prochain au stade du 5-Juillet, pendant laquelle les protégés de l’entraîneur français, Bernard Casoni, seront contraints de refaire leur petit retard de la première manche lorsqu’ils se sont inclinés à Lagos sur le score de deux buts à un.

«Evidemment, on ne souhaitait pas un meilleur scénario que celui-ci avant d’aborder le match de la Ligue des champions qu’on va ainsi le jouer avec un moral au très beau fixe, avec l’ambition de décrocher notre qualification à la phase de poules, une mission qu’on devra accomplir dès la première mi-temps, et personnellement, je suis persuadé que mes joueurs ont les capacités de le faire, et ils l’ont prouvé encore une fois face au MCO, qui n’est autre que le dauphin, et ce, après avoir fait de même contre le leader, le CSC, qu’on avait battu sur le score de trois buts à zéro», a déclaré le directeur sportif du Doyen, Kamel Kaci Saïd, à l’issue du match contre les Hamraoua.

Le responsable mouloudéen en a aussi profité pour répliquer à son homologue du CSC, Tarek Arama, qui avait déclaré avant le rendez-vous des deux Mouloudia qu’il appréhendait un éventuel jeu de coulisses. «Notre réponse à Arama était sur le terrain. On se demande d’ailleurs comment il a osé émettre une suspicion autour de ce match, alors que les deux équipes avaient besoin chacune de la victoire, étant donné qu’elles sont toutes les deux concernées par la course au titre. Et puis, au MCA on n’arrange pas les matchs, car on ne mange pas de ce pain», a-t-il tonné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here