PARTAGER

L’ES Mostaganem est dans le flou total quelques temps après avoir réussi à valider son billet pour la Ligue 2 en raison de la situation financière très difficile que vit cette formation, selon ses dirigeants.

Tout le monde d’ailleurs à l’ESM croise les doigts de peur de voir les efforts consentis cette saison partis en fumée si l’équipe venait de retourner à la division amateur dès l’exercice prochain.

Les prémices d’une saison délicate sont déjà apparues avec la démission du président Charef Benchenni, qui pourrait être suivi par l’entraîneur Mokhtar Assas ainsi que les meilleurs joueurs de l’équipe.

Pour cause, la situation financière du club ne prête guère à l’optimisme, précise la même source, ajoutant que tous les appels en direction des autorités locales pour venir en aide au club sont restés sans suite.

L’ESM, après quelques années passées en division amateur, avait réussi cette saison à dominer de la tête aux épaules le groupe Ouest de la division amateur.

La preuve, elle a devancé de 19 points son dauphin l’ASB Maghnia à la clôture de la compétition.

Cet exploit a été réalisé avec un effectif très remanié sur lequel le président Benchenni a misé durant l’intersaison, après plusieurs essais infructueux lors des précédents exercices.

Le parcours de premier ordre des protégés de l’entraîneur Assas, dont le retour sur le banc du club l’été passé a été gagnant, a contribué également dans le retour des fans, au point que les tribunes du stade communal se sont avérées très exigües pour contenir les nombreux supporters qui l’envahissaient à chacune des sorties à domicile du club.

Mais grande fut la déception de la famille de l’Espérance en constatant que cette réussite n’a pas été accompagnée par l’implication des autorités locales, précise-t-on de même source, soulignant au passage que le staff technique et les joueurs ne sont pas payés depuis cinq mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here