PARTAGER

L’entraîneur Salem Laoufi, qui a annoncé son départ de la barre technique de l’ASM Oran vendredi passé, à l’issue de la 15e et dernière journée de la phase aller de la Ligue 2, a indiqué lundi, qu’il avait renoncé à sa démission.

«Ma démission a été rejetée par le président du conseil d’administration, Mohamed El Morro, et comme je voue un grand respect à ce dirigeant, j’ai décidé de continuer ma mission avec l’ASMO», a déclaré Laoufi à l’APS.

Revenant sur les raisons de sa décision initiale, l’ancien entraîneur adjoint de Boualem Charef à l’USM El Harrach, a évoqué des «problèmes financiers» qui perturbent son travail. «Je me suis retrouvé tout le temps en train de calmer les ardeurs des joueurs qui ont souvent l’esprit à leur argent étant donné qu’ils ne sont pas payés depuis plusieurs mois», a-t-il déploré, estimant que si ce n’était ce problème, son équipe aurait aspiré à un meilleur classement au cours de la première tranche du championnat.

Battus par le RC Kouba à Alger (2-1) dans le temps additionnel du match de la dernière journée de l’aller, et ce, après trois victoires d’affilée, les gars de «M’dina J’dida» ont terminé la première partie de la saison à la huitième place avec 22 points. Ils accusent un retard de quatre unités sur le troisième, la JSM Skikda, sachant que les trois premiers accéderont en Ligue 1 en fin de saison.

Laoufi reste persuadé d’ailleurs que les siens ont les capacités de jouer à fond leurs chances dans la course à la montée, «mais à condition que tous les ingrédients soient réunis au cours de la phase retour», a-t-il précisé, faisant allusion aux récurrents problèmes financiers qui altèrent la bonne marche de l’ASMO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here