PARTAGER

L’heure de vérité sonne pour la sélection algérienne des moins de 20 ans qui espère valider son billet pour la CAN de sa catégorie, prévue en 2019 pour la troisième fois dans l’histoire du football algérien.

En effet, après avoir passé l’écueil de la Tunisie lors du précédent tour grâce à une double victoire (3-1 et 2-1), les jeunots des Verts auront cette fois-ci la mission plus délicate contre un sérieux client, à savoir le Ghana.

C’est demain qu’aura lieu la manche aller du dernier tour qualificatif à la CAN. La FAF a choisi le stade du 5-juillet pour abriter cet important rendez-vous, dont le coup d’envoi sera donné à 18h00.

Les camarades d’Adam Zorgane se préparent depuis samedi au Centre technique national de Sidi-Moussa en prévision de cet important match. Face à la redoutable équipe ghanéenne, le staff technique national, sous la conduite du duo Salim Sebaâ – Hocine Achiou, a renouvelé sa confiance à la majorité des joueurs qui ont assuré la qualification face à la Tunisie.

Ce groupe, et en l’absence du joueur de l’Inter Milan Belkhir, qui n’a pas été libéré par son club, s’est renforcé par 4 autres éléments évoluant à l’étranger.

Un renfort de choix, puisque dans le groupe on trouve le milieu offensif de l’équipe réserve de Marseille, Aouachria Wassim et de l’arrière-gauche de la même équipe, Ousfane Malik.

L’on note également la présence de l’ailier-droit de la réserve du Havre, Amara Abdelmalek et de Boutrif Idir du Standard de Liège. Les joueurs algériens qui ont laissé une bonne impression lors de la double confrontation face aux Tunisiens sont déterminés à passer l’écueil ghanéen.

Il leur faudra néanmoins marquer le maximum de buts pour être à l’abri d’une mauvaise surprise lors de la deuxième manche à Accra.

Le défi est donc énorme, et nécessitera également un coup de pouce de la part des supporters algériens, chose pas du tout évidente, car l’on craint que cette formation nationale évoluera devant des gradins vides, comme lors du précédent match face à la Tunisie au stade du 20-Août.

Pourtant, au vu de tout ce que les coéquipiers du gardien Daâs ont montré lors de la double confrontation contre les Aigles de Carthage, ils méritent bien d’être encouragés et poussés à fond afin de réaliser l’exploit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here