PARTAGER

L’arbitrage vidéo sera utilisé pour la première fois sur le plan africain lors du Championnat d’Afrique des nations CHAN-2018 prévu au Maroc du 13 janvier au 4 février, a annoncé mardi la Confédération africaine de football (CAF) sur son site officiel.

La décision a été prise lundi lors d’une réunion de la commission des arbitres de la CAF. Cette grande première est prévue à partir du stade des quarts de finale, précise la même source. Les arbitres africains présélectionnés pour la Coupe du Monde 2018 en Russie, et qui ont déjà reçu la formation nécessaire à cet effet, seront mis à contribution pour officier comme arbitre assistant vidéo, précise la même source.

«Aujourd’hui, nous allons prendre des décisions de la première importance qui seront déterminantes pour l’avenir de l’arbitrage africain. Nous allons lancer de gros chantiers pour relever les défis qui nous attendent.

Le monde attend de cette nouvelle CAF et plus particulièrement de cette nouvelle commission d’arbitrage des changements significatifs pour répondre aux attentes de nos clubs, de nos fédérations afin de faire taire les critiques de l’arbitrage africain et rivaliser avec les autres confédérations», a indiqué le président de la commission d’arbitrage de la CAF, le Djiboutien Souleiman Hassan Waberi.

Parmi les chantiers dont l’ »urgence » est signalée, il y a l’obligation qui doit être faite à toutes les associations membres d’avoir des départements d’arbitrage fonctionnels. Les membres de la commission, qui sont tous des anciens arbitres internationaux, aujourd’hui instructeurs chevronnés, se sont vu assigner des zones spécifiques pour assurer l’implémentation des décisions prises par la commission et le monitoring permanent des arbitres inscrits sur les listes CAF.

A cet effet, le département d’arbitrage de la CAF sera doté «très bientôt» d’une unité vidéo et une révision du barème de notation de la performance des arbitres a été adoptée. Un plan d’action sur quatre ans (2017-2021) a également été discuté et adopté. Il sera soumis au Comité exécutif, tout comme les conclusions d’un groupe de travail devant plancher sur une révision des indemnités et du mode de paiement des arbitres désignés dans les compétitions de la CAF.

Ce dernier aspect est une des priorités édictées par le président de la CAF, Ahmad Ahmad. Ce groupe de travail est composé du président de la commission des arbitres, du secrétaire général de la CAF et des représentants de la division des finances, de la division informatique et du département de l’arbitrage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here