PARTAGER

Ayant remporté à trois reprises la Coupe d’Algérie en tant que joueur avec le MC Oran lors des années 1984, 1985 et 1996, Si-Tahar Chérif El-Ouzzani veut désormais sa première couronne comme entraîneur, un pari fou qu’il lance avant que son équipe, l’USM Bel-Abbès n’affronte la JS Kabylie, mardi en finale de l’épreuve populaire.

« Ce serait, en cas de victoire, pour moi ma première distinction de taille dans mon parcours d’entraîneur. Je serais donc très heureux si je venais de gagner cette finale », déclare l’ancien international algérien à l’APS.

En fait, l’USMBA est parvenue à se qualifier en finale après deux tentatives vouées à l’échec lors des deux précédentes éditions au cours desquelles les gars de la « Mekerra » ont été éliminés dans le dernier carré.

« Ca aurait été vraiment un grand gâchis si nous n’avions pas réussi à nous qualifier cette fois-ci en finale. C’est tout Sidi Bel-Abbès qui commençait à y croire dès que nous avons avancé dans la compétition », dira encore le natif d’Oran.

« C’est une saison très difficile que nous sommes sur le point de terminer. Des problèmes financiers, conjugués à d’autres d’ordre administratif, nous ont beaucoup handicapés, sans parler de cette histoire des six points défalqués de notre compteur sur décision de la Fédération internationale de football. Tout cela a fini par avoir raison de mes joueurs et explique aussi notre position au classement où après 28 journées, nous n’avons pas encore assuré mathématiquement notre maintien parmi l’élite », explique encore le coach de l’USMBA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here