PARTAGER

Le petit poucet le CR Zaouia (Régionale 1/ Ligue de Blida) tentera de réaliser l’exploit en déplacement face à l’USM Bel-Abbès alors que le stade Chahid-Hamlaoui de Constantine abritera le choc JS Kabylie – MC Alger, à l’occasion des demi-finales de la Coupe d’Algérie prévues vendredi et samedi.

La JSK qui court derrière une consécration en coupe depuis 2011 et son dernier trophée remporté aux dépens de l’USM El-Harrach (1-0), aura à cúur de valider son passage à la 11e finale de son histoire et du coup espérer mettre fin à une longue traversée du désert.

Mais les «Canaris» devront faire face à une équipe du Mouloudia qui est en train de cracher le feu, toutes compétitions confondues, et qui reste assoiffé de revanche, quelques jours après sa défaite à Tizi-Ouzou face à la JSK (3-1), en mise à jour de la 23e journée du championnat.

Le match s’annonce indécis et ouvert à tous les pronostics, d’autant que la JSK a retrouvé des couleurs sous la conduite de l’entraîneur Youcef Bouzidi, en témoigne les deux victoires de rang à domicile face au MCA et l’ES Sétif (1-0).

«Nous devons confirmer ces deux succès en arrachant notre qualification pour la finale. Maintenant qu’on a quitté la zone rouge, on veut aller en finale et pourquoi pas remporter le trophée pour faire plaisir à nos fans», a affirmé le défenseur de la JSK Saâdi Redouani.

De son côté, le milieu défensif malien du MCA Aliou Dieng s’attend à une mission difficile contre les Canaris.
«Le match ne sera pas facile. Ce sera un autre paire de manches que le rendez-vous du championnat qu’on a déjà oublié. Là, nous allons jouer sur terrain neutre. Je suis confiant et persuadé qu’on a les moyens de les battre et aller en finale».

La JSK compte cinq trophées dans son palmarès alors que le MCA détiens 8 Coupes, en compagnie de l’USM Alger et de l’ES Sétif, et aspire à s’emparer du classement des clubs les plus titrés.
Le CR Zaouia veut entrer dans histoire

L’autre demi-finale mettra aux prises le petit poucet de l’épreuve le CR Zaouia à l’USM Bel-Abbès, dans un rendez-vous, à priori déséquilibré même si ce genre de rencontres ont souvent réservé des surprises.

Ayant réussi à écarter en quarts de finale l’AS Ain M’lila, l’un des prétendants par excellence à l’accession en Ligue 1, la formation de Zaouia aura à cúur de prolonger son rêve et rééditer les exploits réalisés par le passé par les petits poucets tels que le CRB Béni-Thour (vainqueur en 2000) et le CRB Mecheria (finaliste en 2001).

«Nous allons disputer la demi-finale sans complexe, nous avons rien à perdre mais tout à gagner», a indiqué le coach du CRZ Réda Zouani, finaliste malheureux en tant que joueur avec l’USM Blida en 1996 face au MC Oran (1-0, après prolongations).

De son côté, l’USMBA abordera cette rencontre avec la ferme intention de mettre fin au signe indien. La formation de la «Mekerra» s’est faite éliminer en demi-finales lors des deux dernières éditions de Dame Coupe. En 2016, l’USMBA a échoué à atteindre la finale face au NA Hussein-Dey (1-0), alors que l’année dernière, les gars de l’Ouest avaient été éliminés à Alger par le futur vainqueur du trophée le CR Belouizdad (0-0, aux tab 6-5).

L’USMBA, fondée en 1933, ne compte à son palmarès qu’une Coupe d’Algérie décrochée en 1991 aux dépens de la JS Kabylie (2-0). Depuis, le club a eu un parcours mitigé dans l’épreuve populaire.

«Le match sera difficile face à une équipe surprise qui va tout donner pour se qualifier. En ce qui nous concerne, nous n’avons pas droit à l’erreur si l’on veut disputer une deuxième finale dans l’histoire du club», a souligné l’attaquant de l’USMBA Hamza Belahouel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here