PARTAGER

Les réserves formulées par le CABB Arréridj à propos de la participation au match des 32es de finale de la Coupe d’Algérie du joueur de l’AS Aïn M’lila, Rihane Abdeslam, ont été jugées infondées, a annoncé lundi soir la Ligue de football professionnel (LFP) sur son site officiel.

La commission de discipline de la LFP a expliqué que le joueur en question a reçu quatre avertissements dont le dernier face au MO Béjaïa le 11 novembre 2017 et a fini par purger sa suspension lors du match en déplacement face au MCE Eulma disputé le 17 novembre 2017 dans le cadre de la 12e journée du championnat de Ligue 2.

La LFP a indiqué donc que le match est «à homologuer en son résultat», soit une victoire de l’ASAM face au CABBA (1-0). Par ailleurs, l’USM Blida s’est vu infliger une mise en garde en plus de 200.000 dinars d’amende pour jets de fumigènes. Il s’agit de la deuxième infraction écopée par la lanterne rouge du championnat de Ligue 1.

L’USM Alger a également reçu une mise en garde pour jets de fumigènes en plus d’une amende de 100.000 dinars. Il s’agit de la première infraction.

Pour rappel, le Bureau exécutif de la Fédération algérienne de football (FAF) avait approuvé la proposition du président de la Ligue de football professionnel (LFP) Mahfoud Kerbadj, d’adresser trois mises en garde au lieu de deux aux clubs fautifs, avant de leur infliger la sanction du huis clos.

En Ligue 2, le secrétaire du CA Batna, Aggoun Hassen, a écopé de six mois de suspension ferme pour «tentative d’agression envers l’arbitre».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here