PARTAGER

Contrairement au stade du 8-Mai 45 de Sétif qui vient d’être homologué par la commission compétente de la CAF pour permettre à l’ESS d’y recevoir ses adversaires en Ligue des champions, les stades du 20-Août et Omar-Hamadi n’ont pas connu le même sort. Le CRB et l’USMA, en course en coupe de la CAF, devront ainsi voir ailleurs en prévision de leurs matchs retour des 16es de finale bis prévus pour le 17 du mois courant.

En effet, Les officiels de la CAF, Khaled Lemkecher et Reda Abdouche qui sont venus inspecter ces deux enceintes le 4 avril ont trouvé que le stade Omar-Hamadi de Bologhine et le stade du 20-Août 1955 de Belouizdad ne répondaient pas à certaines normes FIFA.

Le nouveau président de l’instance africaine Ahmad Ahmad veut imposer de nouvelles normes plus strictes pour améliorer les conditions des rencontres continentales. Ainsi, désormais il faudra des parkings même pour les supporters et l’équipe adverse, des vestiaires neufs ainsi qu’un hôpital à moins d’un kilomètres etc… sans parler des critères liés aux accès à l’évacuation et à la sécurité en général.

Des deux stades, c’est celui du 20-Août qui a été considéré le plus éloigné des standards attendus, surtout du point de vue sécuritaire. Parmi les manquements, pour le stade du 20-Août, la longueur du terrain de jeu qui n’est que de 99 mètres au lieu des 105 mètres demandés pour les matchs internationaux semble rédhibitoire, puisque même les matchs officiels des jeunes catégories comme l’EN U20 ne pourront plus s’y dérouler.

Pour ce qui est du Stade Omar-Hamadi c’est la distance entre le banc des remplaçants et la ligne de touche qui ne correspond pas à la distance minimum de 5 mètres. Autre reproche, l’absence de wifi dans le vestiaire de l’arbitre. Tout indique donc que les deux clubs algérois vont opter pour le 5-Juillet.

Mais comme ils vont jouer le même jour, il sera impossible pour le grand stade de la capitale de les accueillir tous les deux. L’une des deux formations devra ainsi recourir à une autre option, alors que le temps presse vraiment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here