PARTAGER
AS Otoho - MC Alger

Les trois clubs algériens engagés pour l’heure dans les coupes africaines interclubs, en attendant l’entrée en matière de l’USMA, ont connu des fortunes diverses à l’occasion du tour préliminaire aller, disputé entre vendredi et dimanche.

En effet, en Ligue des champions, et comme on pouvait s’y attendre, l’ESS s’est bien baladée sur la nouvelle pelouse de son stade fétiche du 8-Mai 45 de Sétif face à une modeste formation centrafricaine du Real de Bangui. Une large victoire sur le score sans appel de 6-0, permet à l’Entente de mettre les deux pieds au prochain tour. Aussi, ce succès intervient au bon moment pour l’Aigle noir qui a traversé une période délicate depuis quelques temps, lui ayant valu de s’éloigner de la course au titre de champion, et de sortir de la coupe d’Algérie.

Cette belle promenade de l’attaque sétifienne permet également aux protégés de l’entraineur Abdelhak Benchikha de se remettre en confiance, sachant que leur secteur offensif fut le maillon faible de l’équipe depuis un bon bout de temps. Et si les Sétifiens devraient passer sans aucun problème au prochain tour, ce ne sera pas le cas pour le second représentant algérien dans la Ligue des champions, en l’occurrence le MCA. La formation phare de la capitale s’est, à la surprise générale, inclinée au Congo contre l’AS Otoho, un adversaire inconnu sur la scène continentale, de surcroît sur le score de deux buts à zéro.

En fait, personne ne s’y attendait, au vu de la belle forme qu’affichent les Algérois cette saison. Il s’agit aussi de la deuxième défaite de rang des poulains de l’entraîneur français, Bernard Casoni, défaits mardi dernier à Médéa dans le cadre du championnat. C’est dire que le doute risque de gagner les coéquipiers de Hichem Nekkache, à quelques jours de leur match décisif dans la course au titre de champion face au CSC, vendredi prochain au stade du 5-Juillet, qu’ils devraient du reste remporter pour se relancer dans la course à la première place.

Cette affiche de la 20ème journée du championnat de Ligue 1 interviendra cinq jours avant le match retour contre les Congolais, où les Mouloudéens tenteront une « remontada », condition sine qua non pour poursuivre l’aventure dans une compétition qu’ils retrouvent après sept ans d’absence, et sur laquelle ils misent énormément pour aller loin.

En coupe de la CAF, le CRB a réussi une belle affaire, en ramenant un nul (1-1) de leur déplacement à Bamako face au Onze créateurs maliens. Ils devront néanmoins garder les pieds sur terre en prévision de la manche retour au stade du 5-Juillet, dans un match que l’on peut d’ores et déjà qualifier de match piège.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here