PARTAGER

L’ESS et le CRB devraient sans problèmes valider aujourd’hui leurs billets pour le prochain tour des coupes africaines inter-clubs, au regard de leurs performances lors de la première manche. On pense notamment à l’ESS, qui s’est déplacé en Centrafrique avec une avance considérable après avoir atomisé le Real Bangui lors du match aller sur un score sans appel de 6-0, dans le cadre de la Ligue des champions. Malgré cette avance, le coach Abdelhak Benchikha et ses joueurs comptent aborder le rendez-vous d’aujourd’hui avec la ferme intention de confirmer le résultat du match aller.

«Sincèrement, je pense que la victoire que nous avons acquise devant le CRB est très importante, d’autant plus qu’elle est intervenue dans des circonstances un peu particulières pour nous. En plus de n’avoir pas beaucoup de temps pour préparer ce match convenablement, nous avons été cueillis à froid au début de la partie. Cependant, mes joueurs sont restés bien concentrés sur leur sujet et ont pu renverser la vapeur en deuxième période. Maintenant, il faudra oublier ce succès et penser à préparer au mieux notre prochaine sortie continentale», avait déclaré l’ancien sélectionneur national avant le départ pour Bangui.

Le driver a insisté en outre auprès de ses joueurs de prendre très sérieux le match retour, en leur faisant savoir qu’il ne voulait en aucun cas que son groupe prenne à la légère cette confrontation face à une équipe centrafricaine qui n’aura rien à perdre et qui va tout donner pour essayer de gagner ce deuxième round.

En revanche, les choses seront relativement plus compliquées pour le CRB, auteur d’un nul de son déplacement à Bamako lors du match aller contre Onze Createurs (1-1). Le Chabab, même s’il mise sur l’aventure africaine, est beaucoup plus préoccupé par son avenir parmi l’élite.

Sa récente défaite à Sétif l’a de nouveau enfoncé. L’entraineur du CRB, le Marocain, Rachid Taoussi a été très préoccupé par le moral du groupe lors de la reprise. L’équipe n’a toujours pas surmonté la dernière défaite contre l’ESS.

L’ambiance a été très mauvaise, ajouter à cela les nombreuses absences. La reprise des entraînements ne s’est donc pas bien passée, ce qui a considérablement inquiété le staff technique dont le coach en chef.

Taoussi était déçu lui aussi, il a tout fait pour éviter de revenir sur le dernier match. Il n’avait que très peu de temps devant lui pour bien préparer son groupe au match d’aujourd’hui contre l’AS Onze Créateurs, il craint donc que cela ne suffise pas pour que l’équipe surmonte réellement sa dernière défaite.

Malgré cela, le technicien marocain a tout mis en oeuvre pour que son équipe soit prête sur tous les plans pour son match continental qui intervient avant quelques jours de son long déplacement du weekend à Béchar pour affronter la JSS. Une semaine intense attend les Belouizdadis.

Deux matchs importants en moins d’une semaine qui stressent énormément toute l’équipe et en particulier le coach qui n’a que très peu de temps pour remettre sa formation en marche d’une manière durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here