PARTAGER

C’est un entraîneur révolté qui s’est exprimé après avoir assuré au CRB le maintien en Ligue 1. Il s’agit du technicien marocain, Rachid Taoussi, qui a n’a pas fait dans les détails pour tirer à boulets rouges sur le président du club, Mohamed Bouhafs, lui imputant la responsabilité de la saison catastrophique de son équipe.

Taoussi, arrivé au CRB en janvier dernier avec comme objectif de sauver les Rouge et Blanc de la descente, a réussi le pari samedi en obtenant un point contre le NAHD, une petite unité ayant permis aux gars de Laâquiba de sauver leur exercice.

Cependant, l’ancien sélectionneur du Maroc s’empresse d’ores et déjà pour annoncer qu’il n’était pas du tout prêt à refaire l’expérience avec le Chabab surtout si l’actuel président du club poursuivait sa mission.

«Je ne suis pas prêt à négocier avec un tel responsable qui m’a beaucoup lésé. Figurez-vous, outre le fait qu’il ne m’a pas régularisé, je n’ai eu aucun contact avec lui depuis deux mois. Il a complètement abandonné son équipe. Idem pour les joueurs qui se sont comportés comme des hommes pour éviter à leur équipe la relégation en dépit des conditions très difficiles dans lesquelles ils ont évolué cette saison», a révélé Taoussi.

En évoquant justement les joueurs, on a appris que pas moins de 11 d’entre eux ont saisi la commission des litiges pour revendiquer et leur argent et leurs lettres de libération pour aller monnayer leur talent ailleurs.

C’est dire qu’une véritable saignée menace les gars de laâquiba, exactement comme ça été le cas lors de la fin de saison passée qui a vu le départ de plusieurs cadres de l’équipe malgré le titre de coupe d’Algérie qu’elle a remportée.

Dans la foulée, dans les milieux du ‘’Chabab’’, l’on se prépare à couper l’herbe sous les pieds de Bouhafs qui n’a jamais fait l’unanimité au CRB depuis qu’il a pris ses rênes en janvier 2017. Reste à savoir néanmoins si cette nouvelle tentative de destitution qui vise le successeur de Réda Malek sera la bonne.

1 COMMENTAIRE

  1. certainnement rachid taoussi etait influencé par des journalistes qui aime commettre le travail de sape envers les clubs comme le crb car taoussi tout comme badou zaki etait trés honoré d’entrainé le crb que es marocains connaissent tres bien depuis l’independance de l’algerie et ils l’on reconnu publiquement a chaque fois quand ils ont eu l’occasion. que cesse le travail des coulisses dans l’information et qu’on laisse les socios du club organisé la marche de leur club avec leur dirigent c’est ça le vrais proffessionalisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here