PARTAGER

Le CRB est dans l’obligation de réaliser un score sécurisant aujourd’hui lorsqu’il accueillera les Zambiens de Nkana Red Devils dans le cadre du premier tour aller de laCoupe de la Confédération africaine. Une mission ô combien difficile, surtout que le rendez-vous intervient dans un contexte délicat que traverse le club banlieusard de la capitale, qui lutte pour son maintien parmi l’élite algérienne.

Ce n’est pas tout, puisque le Chabab aborde cette rencontre avec un effectif réduit, en raison de l’absence de certains joueurs clé de son effectif, mettant par là même son staff technique dans l’embarras.

En effet, Le CRB devra se passer des services de deux éléments incontournables. Il s’agit du milieu de terrain Mohamed Heriat et de l’arrière latéral droit Amir Belaïli. C’est un coup dur pour le CRB et son coach marocain Rachid Taoussi. Le premier souffre d’une forte grippe et le second est blessé au genou. Le staff technique devra ainsi remanier son onze, au moment où son champ de manœuvre est très réduit.

Un sérieux souci pour l’ancien sélectionneur du Maroc qui se prépare à affronter un redoutable adversaire. Mais dans le camp belouizdadi on se veut déterminés à surpasser tous les obstacles. Les propos de Saïd Boutaleb en sa qualité de premier adjoint de Taoussi en sont une parfaite illustration.

Pour Bentaleb, malgré les mauvaises conditions dans lesquelles le CRB se prépare à son rendez-vous africain, le groupe reste bien concentré et déterminé à faire un bon résultat. «C’est vrai qu’après avoir raté une séance d’entraînement et sans deux joueurs comme Heriat et Belaïli, la préparation ne se passe pas tel qu’on le souhaite», a déclaré Boutaleb avant de poursuivre : «Mais on doit s’adapter à cette situation et je pense qu’on le fait bien. Tout le monde est concentré, et on est très optimistes même si on doit reconnaitre qu’il s’agit d’un match difficile qui nous attend», dit-il.

Il faut souligner au passage que le staff technique belouizdadi se prépare au match d’aujourd’hui sans avoir à sa disposition assez d’informations sur son adversaire. Autre sérieux obstacle à surmonter : L’efficacité du compartiment offensif demeure un séreux casse-tête pour Rachid Taoussi.

Il s’agit du plus gros problème du CRB pour lequel Rachid Taoussi ne parvient toujours pas à trouver des solutions adéquates. Face à Nkana FC, le coach compte reconduire le même compartiment offensif, composé de Bourenane et Lakroum, et c’est ce dernier qui sera encore une fois aligné en pointe de l’attaque, alors qu’il ne s’agit pas de son poste de prédilection Conscient de la difficulté de la tâche, Taoussi va miser principalement sur l’état d’esprit de ses joueurs et leur capacité à jouer avec hargne de bout en bout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here