PARTAGER

L’ancien sélectionneur du Japon Vahid Halilhodzic, licencié par la Fédération nippone de football pour «manque de communication» avec les joueurs, étudie actuellement plusieurs propositions en vue de la saison prochaine,a t-il révélé.

«J’étais dégoûté mais ma passion pour le football et le travail a repris le dessus» a déclaré le technicien franco-bosnien de 66 ans dans un entretien avec le magazine France football
Il glisse avoir reçu «une dizaine de propositions, notamment de sélections nationales» et qu’un challenge en Europe «dans un club de haut niveau» lui plairait beaucoup. «Je vais bien réfléchir», a t-il souligné.

D’autre part, l’ancien sélectionneur de l’équipe d’Algérie lors du mondial 2014 au Brésil a entamé une procédure judiciaire à la suite de son licenciement.

«Je ne veux pas discuter, insiste-t-il. Ce que je veux, c’est savoir pourquoi on m’a empêché de faire la Coupe du monde après trois années de travail et une première place dans les qualifications de la zone Asie. Je n’étais pas venu au Japon pour l’argent, j’avais d’autres propositions plus intéressantes sur le plan financier. Ce que je voulais, c’était refaire le même genre de parcours qu’avec l’Algérie (NDLR. huitième de finaliste en 2014, battue 2-1 a.p. par l’Allemagne).

La presse locale a évoqué les plaintes de certains cadres de la sélection – Kagawa, Honda, Okazaki – parfois laissés sur la touche et la pression de leurs sponsors.

«Je n’en sais rien, rétorque Vahid Halilhodzic. Ce sont des joueurs qui ont un statut. Ils n’ont pas joué certains matches importants, contre l’Australie ou les Emirats, mais nous avons gagné. Les résultats m’ont donné raison. Il paraît que certains joueurs avaient perdu confiance en moi. Mais c’est plutôt moi qui avait perdu confiance en eux. Je voulais une équipe capable de réaliser deux exploits au premier tour et de se qualifier pour les huitièmes de finales. Je cherchais les meilleures solutions, mais je n’avais pas pris de décision définitive sur la liste des vingt-trois.»

Le Japon désormais dirigé par Akira Nishino, pour son sixième Mondial d’affilée, a hérité de la Colombie, de la Pologne et du Sénégal dans le groupe H.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here