PARTAGER

Le sélectionneur de l’équipe nationale féminine Azzedine Chih a quitté son poste, à trois mois de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2018 au Ghana (17 novembre-1er décembre), a annoncé la Fédération algérienne (FAF) mardi soir, sur son site officiel.

«Tout d’abord je tiens à remercier Azzedine pour son dévouement à son emploi et pour tout ce qu’il a fait pour le football féminin. C’est une compétence que nous allons perdre, mais le voyant vouloir connaître d’autres sensations nous n’avons pas voulu le bloquer.

C’est la moindre des choses que d’accéder aux voeux d’un technicien qui n’a jamais rechigné sur le travail et qui a porté le football féminin vers la place à laquelle il se trouve actuellement», a indiqué le président de la FAF Kheïreddine Zetchi en marge d’une collation en l’honneur de Chih, qui occupait également le poste de directeur du développement du football féminin à la Direction technique nationale (DTN).

Chih quitte la FAF après 19 ans de «loyaux services». Il restait sur une qualification à la prochaine CAN-2018 aux dépens de l’Ethiopie (aller : 3-1, retour : 3-2). «Après 19 ans de loyaux services, j’avais envie de vivre une nouvelle aventure et connaître d’autres sensations. Je pars la conscience tranquille car je sais que j’ai laissé un héritage à ceux qui prendront la relève. Il y a de belles perspectives et le lancement des écoles de football féminin est le meilleur gage de réussite», a-t-il affirmé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here