PARTAGER

Habituée depuis l’ère de Mohamed Raouraoua notamment d’aller chercher en France les jeunes talents capables de donner un plus à l’équipe nationale, la FAF fait du jeune Houssem Aouar, le milieu offensif franco-algérien de l’O Lyon, une priorité.

Ce jeune de 19 ans est en train de briller depuis le début de cette saison. Il vient d’être récompensé en étant choisi dans l’équipe type de la précédente journée du championnat de Ligue 1 française. En peu de temps, Aouar a su comment se frayer une place de titulaire dans un effectif pourtant pléthorique.

Évidemment, un élément pareil peut constituer un renfort de choix et de qualité pour la sélection nationale, d’autant qu’à son poste, il n’y a pas une réelle concurrence, quand on sait que Taïder et consorts n’affichent plus la même forme d’il y a quelques années. Et même s’il est né en France et a grandi là-bas, il demeure toutefois très lié à l’Algérie.

Mais cela risque de ne pas suffire pour le convaincre d’endosser le maillot national, maintenant que les regards de la fédération française sont braqués sur lui. Le fait que Karim Benzema, l’attaquant vedette du Real Madrid, vient d’encenser Aouar devrait donner raison aux responsables du football français.

En effet, pour Benzema, Aouar peut devenir un très grand joueur à l’avenir. «Ce joueur, je l’aime bien. Il est technique, il a une bonne vision. S’il travaille, il peut aller loin», a-t-il dit.

Pour sa part, le gardien de l’OL, Anthony Lopes, interrogé par RMC, dira à propos d’Aouar : «Je ne suis pas du tout surpris par ses performances. Ça fait déjà deux ans qu’il travaille avec le groupe pro. Il a pleinement saisi sa chance et il montre ses qualités sur le terrain. Il a le talent, il est très intelligent, il est posé et je pense qu’il va réaliser une très belle carrière.» Une bataille autour de ce jeune talent se profile déjà à l’horizon entre la FAF et la FFF.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here