PARTAGER

Ça commence vraiment très mal pour Rabah Madjer aux commandes techniques de la sélection algérienne. Outre les attaques qu’il ne cesse de subir d’ici et de là, l’homme pourrait déjà voir deux de ses assistants le lâcher.

Allusion faite à l’entraîneur adjoint, Djamel Menad et l’entraîneur des gardiens de but, Aziz Bouras. Pour le premier nommé, ses rapports avec Madjer ne sont plus au beau fixe, et ce, depuis le dernier match contre la Centrafrique.

Ce jour-là, Menad n’a pas apprécié l’attitude de deux joueurs de l’équipe nationale envers lui. Et au moment où il s’attendait à ce qu’il soit défendu par son patron, il a senti que Madjer avait plutôt pris position avec les deux joueurs en question. C’est ce qui explique du reste son refus de diriger les échauffements des remplaçants au cours de la partie.

Certes, l’autre assistant de Madjer, en l’occurrence, Meziane Ighil, est intervenu pour calmer les esprits, mais rien n’indique que Menad est revenu à de meilleurs sentiments. Quant à Aziz Bouras, il faut savoir que l’idée de démissionner de son poste de coach des gardiens des Verts lui a effleuré l’esprit il y a un moment déjà.

En fait, Bouras aurait songé à démissionner plus exactement le jour où Rabah Madjer et son staff avaient établi la liste élargie des joueurs concernés par les deux rencontres pour envoyer les convocations. Ce jour-là, on apprend que Raïs M’bolhi, le capitaine de l’EN et l’habituel gardien numéro 1 de l’équipe, n’a pas reçu de convocation.

Grande stupéfaction chez M’bolhi, mais aussi chez Aziz Bouras qui a déploré le fait qu’il ne soit pas consulté dans cette décision. Ce n’est pas tout, puisqu’on croit savoir que Bouras aurait eu des contacts et des touches au cours de ces derniers jours avec des clubs des pays du Golfe. Une offre très intéressante sur le plan financier qui lui a donné à réfléchir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here