PARTAGER

Après avoir été stoppé dans son élan, alors que tout le monde lui avait prédit une ascension fulgurante dans le championnat de Ligue 1 française, le jeune attaque franco-algérien, Saïd Benrahma, s’est bien relancé en optant pour Châteauroux, pensionnaire de la Ligue 2 française, l’été dernier en provenance de l’OGC Nice, à titre de prêt.

La preuve, et selon France Football, plusieurs clubs de L1 s’intéressent au joueurd de 22 ans, auteur de 7 buts et 4 passes décisives en 26 apparitions cette saison. L’attaquant polyvalent Saïd Benrahma devrait retrouver la Ligue 1 la saison prochaine.

Du côté du «Gym», son club formateur, on réfléchit notamment à la prolongation d’un contrat qui court jusqu’en juin 2020. Mais à l’image de Saint-Etienne, d’autres clubs de l’élite ont manifesté leur intérêt pour l’international algérien ces dernières semaines. C’est dire que Benrahma a fait le bon choix lors de l’intersaison.

Lui-même s’en réjouit d’ailleurs : «Hamdoulillah, je suis en train de renaitre ici à Châteauroux. Je suis sur une courbe ascendante et cela se passe très bien que ce soit sur le plan collectif ou individuel au sein de ma nouvelle formation. Je suis venu pour gagner du temps de jeu et surtout retrouver la joie de jouer au football et c’est ce que je suis en train de réaliser.

Châteauroux était pour moi la meilleure option, parce qu’ici je travaille sous la coupe d’un très bon entraîneur. Le directeur sportif du club Jérôme Leroy m’a franchement motivé à rejoindre ce club. J’aurais pu choisir de rester à Nice mais j’avais des ambitions pour la nouvelle saison, donc j’ai préféré être prêté pour pouvoir jouer de manière régulière», dit-il.

Et d’ajouter : «Je voulais jouer un maximum de matchs pour améliorer mes statistiques et surtout avancer dans le droit chemin. Après, il y a la sélection qui est un de mes objectifs, bien sûr, ça reste dans un coin de ma tête. Mais je sais que je dois prouver en club et être performant, c’est le seul moyen d’y arriver.

Ma seule préoccupation est de vite retrouver la sélection nationale. Lorsqu’on m’avait fait appel la première fois en 2016, j’étais à Nice et j’avais ressenti un plaisir et une fierté extraordinaire. A présent, j’ai envie de revivre cela, surtout que là il y a un nouveau staff, j’espère avoir ma chance. Je suis prêt à tout pour retrouver l’Equipe nationale».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here