PARTAGER

Deuxième meilleur buteur en activité de l’équipe nationale derrière Islam Slimani, Hilal Soudani est en train de réaliser un début de saison époustouflant au sein de son club croate Dinamo Zagreb où il domine même le classement des meilleurs buteurs du championnat avec 8 buts.

Seulement, le natif de Chlef est muet en équipe nationale depuis un bon nombre de rencontres, chose à laquelle il ne nous a pas habitué. Du coup, ils sont nombreux à s’interroger sur les raisons ayant conduit à cette situation.

Il s’avère que le changement de poste du joueur lui a porté préjudice. Soudani, habitué à jouer sur le flanc droit de l’attaque, est beaucoup plus utilisé en pointe de l’attaque depuis l’arrivée de Lucas Alcaraz en équipe nationale.

Cette position ne réussit pas trop bien au Chélifien, et cela s’est de nouveau vérifié samedi dernier, contre le Cameroun. Et même en revenant à droite, il s’est retrouvé gêné par Feghouli. En effet, l’association Feghouli-Soudani sur ce côté droit n’a pas été fructueuse, il faut dire que ces deux éléments ont toujours été loin l’un de l’autre.

Rarement donc où on a vu les deux éléments proches sur une pelouse. Samedi, la présence de Soudani à droite n’a donc fait ni ses affaires ni celles de Feghouli qui était étouffé sur son propre secteur d’activité, il faut dire que les gens n’arrivent toujours pas à comprendre pourquoi Alcaraz ne veut toujours pas aligner Hilal dans sa position préférée, celle où il évolue à Zagreb, là-bas il est très efficace quand il vient du côté gauche, tel un numéro 11 d’autrefois, ou même en position de 2e attaquant excentré gauche, Alcaraz a même eu le courage d’écarter Slimani l’avant-centre à Constantine pour y mettre Hilal, mais il ne veut toujours pas le mettre dans son poste de prédilection.

Résultats des courses : le rendement de Soudani n’est plus le même et le joueur ne marque plus, même en l’absence de Slimani, il n’a pas pu profiter, certes à Yaoundé il avait 2 ou 3 possibilités de la mettre dedans, mais ça reste très peu pour ce joueur qui a l’habitude de se retrouver un peu plus souvent face au gardien adverse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here