PARTAGER
Ligue 1 : MCA - USMA

On s’était interrogé il y a quelques jours si le derby algérois devant opposer le MCA et l’USMA allait finalement avoir lieu à la nouvelle date fixée par la LFP, à savoir mardi le 21 novembre, sachant que cette date coïncide avec l’avant-veille des élections locales.

Le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, va d’ailleurs réagir à la ‘’rumeur’’ donnant le big-derby de nouveau reporté, en affirmant le week-end passé que le match tant attendu va bel et bien avoir lieu mardi.Mais Kerbadj ne savait il peut être pas qu’il ne fallait jurer de rien.

En effet, quelques instants après un changement annoncé par sa structure même dans l’horaire de la partie qui a été décalée à 17h45 au lieu de 17h00 sur demande des Mouloudéens, l’instance chargée de la gestion des deux championnats professionnels en Algérie va pondre un communiqué que son site officiel annonçant un énième report du big-derby pour le 28 novembre.

Ce report est motivé par le déroulement des élections locales jeudi prochain, explique la LFP qui a reçu une « instruction » en ce sens de la part du wali d’Alger. C’est la 4e fois que ce match comptant pour la mise à jour de la 6e journée de championnat est reprogrammé en raison, d’abord, à la participation des deux équipes aux compétitions africaines inter-clubs (Ligue des champions et coupe de la Confédération) puis à l’indisponibilité du stade olympique du 5-Juillet, soumis à la réfection de son terrain.

Au terme de la 12e journée, le MC Alger occupe la 4e place avec 18 points pour 11 matchs joués, alors que l’USMA se trouve à la 12e position avec 12 unités pour 9 rencontres. Evidemment, les entraineurs des deux équipes sont les premiers à déplorer ce report, avec un degrés le nouveau coach de l’USMA, Miloud Hamdi.

En effet, ce dernier pourrait bien en profiter pour retaper le moral de ses capés qui restent sur deux défaites de rang à domicile ayant plongé l’équipe dans le doute.Dans le camp adverse, le Français Bernard Casoni, qui a déjà critiqué la LFP pour ses tergiversations en matière de programmation et qui lui coûté une mise en garde la part de la commission de discipline de la LFP, n’est certainement pas au bout de ses peines.

Il va néanmoins devoir cette fois-ci éviter tout commentaire, au risque d’être sanctionné. Toujours est-il que le report du match de son équipe, qui espérait poursuivre sur sa lancée, pourrait lui permettre de récupérer certains de ses éléments blessés, à leur tête l’international malgache, Ibrahim Amada, sur lequel tout le jeu du Doyen est basé au milieu de terrain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here