PARTAGER

Le Championnat d’Algérie de Ligue 2 reprendra ses droits vendredi et samedi avec, en lice, 16 clubs partant, a priori, à chances égales mais avec des objectifs bien précis à savoir l’accession pour certains et le maintien pour d’autres.

Pour la saison 2018-2019, six nouveaux pensionnaires ont intégré l’antichambre de la division de l’élite à savoir les trois malheureux relégués (USM Blida, US Biskra et USM Harrach) et les trois heureux promus venus tout droit de la division amateur (USM Annaba, NC Magra et ES Mostaganem).

Cette journée inaugurale verra justement deux relégués affronter deux promus à savoir USM Harrach-NC Magra d’une part et US Biskra-USM Annaba d’autre part. Les Harrachis, toujours sous le choc de leur descente aux enfers, tenteront sous la houlette du nouveau coach, Salem Laoufi, d’éviter un faux-départ sur leur terrain mascotte du 1er-Novembre (Mohammadia) en accueillant un adversaire aux dents longues qui cherchera à étrenner de fort belle manière sa première saison dans cette division.

L’autre match choc de cette journée aura lieu à Biskra entre l’USB et l’USM Annaba, soit deux équipes qui se connaissent fort bien, pour s’être affrontées dans le passé à plusieurs reprises au niveau de différents paliers.

Les Biskris, intraitables sur le terrain d’El-Alia, devraient se méfier d’une excellente équipe annabie qui réintègre enfin le giron du football national en attendant de retrouver l’élite au sein de laquelle elle s’était illustrée en remportant le titre national en 1964. Le 3e promu, l’ES Mostaganem, double finaliste malheureux de la Coupe d’Algérie (1963 et 1965), effectuera un lointain déplacement à Skikda pour y affronter la JSMS.

Cette dernière, qui vient de se renforcer avec les ex-Koubéens Metref et Amrane, avait fait figure, durant la phase aller de l’exercice écoulé, de potentiel promu, avant de lâcher prise dans la dernière ligne droite de la phase retour.

L’USM Blida, équipe «ascenseur» du championnat national qui retrouve la L2 après un bref séjour en L1, a visiblement tiré les leçons de sa récente mésaventure la saison passée et est décidée à frapper un grand coup, après avoir engagé un «spécialiste» de la Ligue 2, à savoir Abdelkrim Latreche, pour un rapide retour dans la cour des grands, à court terme, et s’y maintenir à long terme.

Toutefois, son premier adversaire n’est pas facile à manier. Il s’agit du WA Tlemcen, sacré durant sa «période dorée» des coupes nationales et arabes et qui vient d’enregistre le retour à la tête de sa barre technique, de l’enfant du pays, Fouad Bouali, un technicien coté dans la bourse des entraîneurs avec, à la clé, la Coupe d’Algérie avec le MC Alger (2014). Les deux derniers matches de vendredi (MC Saïda – MC El-Eulma et Amel Boussaâda – RC Kouba), mettent aux prises quatre équipes d’un niveau sensiblement égal sur tous les plans (financier et technique) et dont l’objectif primordial est d’éviter le purgatoire.

Le match JSM Béjaïa – RC Relizane se jouera samedi (19h00) devant des tribunes vides pour cause de huis clos. Les deux anciennes équipes de la L1 vont tenter de surmonter cet handicap en réalisant un résultat positif. L’autre match programmé samedi, également à la même heure, est un alléchant derby ASO Chlef – ASM Oran, entre deux équipes de l’Ouest algérien candidates selon les observateurs à l’accession.

PROGRAMME
Vendredi 10 août (17h00)
USM Harrach – NC Magra
JSM Skikda – ES Mostaganem
MC Saïda – MC El-Eulma
USM Blida – WA Tlemcen
US Biskra – USM Annaba
A Boussaâda – RC Kouba

Samedi 11 août (19h00)
JSM Béjaïa – RC Relizane (à huis clos)
ASO Chlef – ASM Oran.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here