PARTAGER

Mohamed Benchouia a allongé lundi soir la liste des entraîneurs «sacrifiés» à l’issue de cette entame de la deuxième partie de la saison, après avoir vu son contrat résilié par la direction du MC Saïda.

Au club depuis le milieu de la saison passée quand il avait succédé à Mourad Rahmouni, parti à l’époque à la JS Kabylie, Benchouia subissait des pressions énormes de la part des supporters locaux depuis le début de cet exercice.

Le match nul concédé à domicile, vendredi passé contre le MC El-Eulma, a sonné le glas de l’enfant de Chlef. Il est le troisième entraîneur de la Ligue 2 à connaître ce sort à l’issue de la première journée de la phase retour, après Mustapha Biskri (MO Béjaïa) et Noureddine Bounaâs (Amel Boussaâda).

En Ligue 1, les entraîneurs ayant été limogés ou choisi eux-mêmes de démissionner après une journée du coup d’envoi de la phase retour sont Azzedine Aït Djoudi (JSK) qui devrait être remplacé par le Marocain Badou Zaki, Mustapha Sbaâ (USM Blida) et le Tunisien Hamadi Edou (USM El-Harrach).

Cette série de séparation avec les entraîneurs des deux premiers paliers, intervenue dès l’entame de la deuxième tranche de la saison, laisse prédire un autre record en la matière pendant le reste de cet exercice, sachant que la pression sera de plus en plus forte sur les épaules des coachs au fil des journées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here