PARTAGER

Incroyable, fantastique, magnifique, cruel… Utilisez tous les superlatifs que vous voudrez, ce match Belgique – Japon était bien le plus fou de cette Coupe du monde 2018. Si ce huitième de finale aboutit à une qualification logique des Diables Rouges en quart de finale, les Samourais japonais ont longtemps fait souffler un vent de folie à Rostov, mettant dos au mur la Belgique, menée 2-0. Mais c’est aussi dans ces situations-là que les grandes équipes se révèlent.

Au bord du gouffre, les Belges n’ont pas paniqué et retrouvé subitement leur football et de l’espoir. Puis, au bout du bout du temps additionnel, après un contre éclair, c’est Nacer Chadli qui a fait chavirer le « Plat pays » en envoyant la Belgique en quart de finale (3-2). Ce sera face au Brésil samedi prochain. En espérant que cela soit aussi fou.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here