PARTAGER

Le défenseur international algérien du Stade Rennais, Ramy Bensebaini, a affirmé samedi que l’élimination des Verts de la course à la Coupe du Monde 2018 a fait beaucoup de mal au peuple algérien.

« On n’a pas vraiment le choix. Cette élimination a fait beaucoup de mal au peuple algérien. Il faut accepter ce qui s’est passé, se remettre au travail et tout rentrera dans l’ordre », a déclaré Bensebaini au site officiel du club rennais de Ligue 1 française.
La sélection algérienne avait échoué à se qualifier pour le Mondial 2018 prévu l’été prochain en Russie après avoir terminé à l’ultime place de son groupe dominé par le Nigeria.

Bensebaini, qui avait raté les dernières sorties de la sélection algérienne à cause de blessures, figure dans la liste des joueurs convoqués par Rabah Madjer pour les deux matchs amicaux contre la Tanzanie et l’Iran respectivement le 22 mars au stade 5-juillet (Alger) et le 27 du même mois à Graz, en Autriche.

« Ça me fait plaisir de retrouver la sélection. La dernière fois, j’étais contraint de rester à Rennes parce que je m’étais blessé. Chaque convocation est une fierté », s’est-il réjoui.
D’autre part, l’ancien joueur de Paradou est en train de réussir une bonne saison avec le Stade Rennais malgré le changement d’entraîneur avec le limogeage de Christian Gourcuff et l’arrivée de Sabri Lamouchi. Polyvalent, il a déjà joué 25 matchs cette saison.

« Ça me motive encore plus. Chaque saison est une nouvelle étape. On est tous à la recherche de la régularité. D’avoir pu jouer plus d’une vingtaine de matchs à ce stade de la saison, ça prouve que je travaille bien, que je progresse. J’ai de plus en plus de repères sur le terrain. Avec l’arrivée de Sabri Lamouchi, j’ai appris à gérer les temps forts et les temps faibles », a-t-il expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here