PARTAGER

Le sélectionneur du Japon le bosnien Vahid Halilhodzic, espère rééditer avec les Samouraïs Bleus en Russie, la même performance réalisée avec l’Algérie au Brésil ou il avait atteint les 8es de finale du mondial 2014.

«Nous ne sommes pas favoris dans ce groupe mais nous allons tout donner. En 2014, l’Algérie n’avait pas la faveur des pronostics non plus, mais nous avons tout de même réussi à passer la phase de groupes. Nous avons bien failli éliminer l’Allemagne, future championne du monde, et atteindre les quarts de finale. La situation du Japon en Russie ressemble à celle de l’Algérie il y a quatre ans. Afin de réaliser la même performance, il faut bien nous préparer et aborder chaque match avec beaucoup d’ambition», a déclaré Hallilhodzic au micro de la FIFA.

L’ancien sélectionneur des Verts compte profiter de l’expérience acquise lors de sa première participation à la Coupe du Monde pour ne pas répéter les erreurs commises au Brésil. «Cette expérience m’a déjà aidé. Avec l’Algérie, nous avons très bien préparé la compétition en ne laissant aucune place au hasard. Nous ferons la même chose avec le Japon, annonce l’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain.

«Tous les entraîneurs ont besoin d’une phase d’apprentissage dans ces compétitions pour ne pas répéter les mêmes erreurs.» Au Mondial 2018 en Russie, le Japon évoluera dans le groupe H avec la Pologne, la Colombie et le Sénégal. Les deux premiers se qualifieront pour les huitièmes de finale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here