PARTAGER

Le sélectionneur franco-allemand de l’équipe nigériane Gernot Rohr a coupé court aux rumeurs, en décidant de poursuivre sa mission avec les «Super Eagles» en vue de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019 dont la phase finale aura lieu au Cameroun, alors qu’il était dans le viseur de la fédération algérienne (FAF) pour remplacer Rabah Madjer.

«Quand vous avez une équipe qui joue aussi bien, en battant l’Islande (au Mondial 2018) qui est classée 20ème dans le monde, une équipe qui était proche de mettre l’Argentine au KO. Qui penserait à démissionner de cette équipe ? Vous auriez besoin de remettre en question votre propre travail. Non, il est hors de question pour moi maintenant», a indiqué Rohr dans un entretien accordé au quotidien nigérian The Guardian.

«Je ne crois pas qu’il y ait un problème au sein de la fédération (NFF), la chose la plus importante pour moi est de me concentrer et de croire en mon travail et de faire de mon mieux pour mener cette équipe à la CAN-2019. Je dois commencer à regarder les joueurs dans leurs différents clubs et connaître ceux qui seront convoqués», a-t-il ajouté, soulignant la nécessité de s’imposer lors des deux prochains matchs des qualifications de la CAN-2019 , après avoir perdu le premier match à domicile face à l’Afrique du Sud (0-2) en juin 2017.

Selon plusieurs rapports de presse, Rohr (65 ans) constituait un plan B pour la FAF pour remplacer Madjer à la tête des Verts. Il avait rejoint l’équipe du Nigeria en août 2016 en remplacement du technicien local Salisu Yusuf. En novembre 2017, il avait prolongé son contrat de deux années supplémentaire soit jusqu’en 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here