Footalgerien.com

Mondial-2022 : Qatar-Equateur, l’heure de vérité pour la sélection hôte

Mondial-2022 : Qatar-Equateur, l’heure de vérité pour la sélection hôte

Champion d’Asie 2019, le pays hôte s’entraîne quasiment à huis clos depuis six mois. Ses matches de préparation, souvent sans public, laissent planer le doute sur son niveau avant d’entrer en scène.

C’est l’heure d’entrer dans la lumière pour Al Annabi (les Bordeaux) lors du match d’ouverture au stade Al Bayt, à Al Khor, et de mettre fin à douze ans de préparation de l’ombre depuis l’attribution du tournoi au petit émirat en 2010.

Puisque le pays hôte s’est préparé dans son coin, ses adversaires avancent à tâtons sur l’état de forme réel de l’équipe qatarie, qui a bénéficié d’un coup de pouce par rapport aux autres sélections engagées dans ce Mondial.

Car pendant que les compétitions de clubs accaparaient les stars du football d’août à novembre, le Qatar vient de passer les six derniers mois en stage, en Autriche puis en Espagne, ses joueurs ayant été libérés par les clubs qataris.

« Nous sommes un petit pays, avec peu de licenciés », a expliqué samedi le sélectionneur Félix Sanchez Bas. « Donc nous devons travailler avec les atouts dont nous disposons et comme tous nos joueurs jouent dans le championnat local, on a décidé que c’était une manière de renforcer l’équipe nationale, de mieux la préparer. »

Comme la Corée du Sud en 2002 ?

Une façon de répliquer la préparation réussie de la Corée du Sud en 2002 ? À l’époque, l’équipe de Guus Hiddink s’était préparée quatre mois loin des regards, en bénéficiant d’une interruption partielle du championnat sud-coréen, avant d’atteindre à la surprise générale les demi-finales du Mondial 2002 qu’elle coorganisait avec le Japon.

« Pour nous, le plan des dernières années a été conçu avec l’objectif de monter une équipe compétitive pour la Coupe du monde », a résumé l’Espagnol Sanchez, initialement arrivé à Doha en 2006 pour cornaquer les équipes de jeunes de l’académie Aspire, censée former les futurs athlètes qataris.

Cette planification de long terme s’est traduite par un sacre en Championnat d’Asie des moins de 19 ans en 2014, puis en Coupe d’Asie des nations en 2019. Ont suivi des invitations à participer à des compétitions continentales majeures, comme la Copa América 2019 (1er tour) ou la Gold Cup 2021 (demi-finale).

Félix Sanchez Bas insiste sur le « sacrifice » consenti par ses joueurs, contraints de s’entraîner loin de leurs familles pendant de longues semaines.

Une sélection « ordonnée et coordonnée »

Si les résultats des matches amicaux de septembre étaient inquiétants pour les Bordeaux, avec deux défaites et un nul, les choses se sont améliorées au fil des matches de préparation à huis clos, sans public ni retransmission télévisée, même si l’opposition était peu relevée : victoires contre le Guatemala (2-0), le Honduras (1-0), le Panama (2-1) et l’Albanie (1-0) entre fin octobre et début novembre.

Adepte du jeu de passes à la Barcelonaise, Sanchez sait devoir renoncer à certains de ses principes et a reconnu que ses joueurs évolueraient sans doute en contre-attaque, à commencer par les deux attaquants vedettes, Almoez Ali et Akram Afif. « Il serait suicidaire d’essayer de prendre l’initiative », a dit le sélectionneur du Qatar au quotidien espagnol Marca.

Gustavo Alfaro, sélectionneur argentin de l’Équateur, se méfie d’ailleurs de l’état de forme de son premier adversaire, dont l’objectif affiché est de se qualifier pour les huitièmes de finale, dans un groupe A où figurent aussi les Pays-Bas et le Sénégal.

« Cela fait plus de douze ans que le Qatar prépare ce match et cela fait cinq ou six mois qu’ils ont un groupe défini, qui a joué un grand nombre de matches », a-t-il noté samedi. « Cela en fait une sélection très bien ordonnée et coordonnée. Et une équipe ordonnée et bien préparée physiquement peut compliquer la vie de n’importe qui. »

Pour Alfaro, le Qatar est prêt : « Ils ont été champions d’Asie, ils ont déjà un palmarès. Ce n’est pas un participant qui vient jouer seulement parce qu’il organise le tournoi », a-t-il prévenu.

Related posts

Qui sont top 5 des meilleurs attaquants de toute histoire du football congolais

B. Elias

Décès du doyen de la presse sportive algérienne Mohamed Sellah

Abderrahim A.

Jeux mondiaux militaires : L’Algérie tenue en échec le Qatar

Abderrahim A.

Laisser un commentaire"