CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

lundi, mars 4, 2024
ÉTRANGER

Liga : « Clasico » indécis à Barcelone

Liga : "Clasico" indécis à Barcelone

Le « clasico » FC Barcelone – Real Madrid, prévu samedi au stade olympique de Barcelone (15h15, algériennes), constituera l’attraction de la 11e journée de la Liga espagnole qui débute ce vendredi soir avec le match entre Gérone et le Celta Vigo (20h00).

Privé de nombreux cadres depuis plusieurs semaines, le Barça (3e, 24 points), seule équipe toujours invaincue en Liga, espère les retours de son buteur vedette le Polonais Robert Lewandowski, son maître à jouer Frenkie de Jong et du Brésilien Raphinha, pour doubler Madrid (1er, 25 points).

Le défenseur français Jules Koundé, et les Espagnols Pedri et Sergi Roberto devraient eux manquer à l’appel. Cette hécatombe de blessures a poussé l’entraîneur Xavi Hernandez à faire confiance aux joyaux formés à la Masia, son prestigieux centre de formation, qui se sont montrés décisifs tour à tour à l’image de Yamal et Fermin Lopez.

Madrid n’a pas non plus été épargné par les blessures, et sera toujours privé de son gardien belge Thibaut Courtois et son défenseur brésilien Eder Militao, victimes d’une rupture du ligament croisé du genou droit à quelques jours d’intervalle.

Malgré une alerte lors du succès à Braga (2-1) en C1 mardi, le prodige anglais Jude Bellingham, meilleur buteur du championnat (8 buts) et étincelant depuis son arrivée cet été pour 103 millions d’euros en provenance de Dortmund, a assuré qu’il serait bien présent, prêt à briller pour son premier classique.

Comme toujours, la préparation du Clasico a connu son lot de polémiques. Les Madrilènes ont lancé une campagne contre les arbitres espagnols par le biais de plusieurs vidéos produites par Real Madrid TV. Parallèlement, le président du FC Barcelone, Joan Laporta, a affirmé qu’il existait un « madridisme sociologique » en Espagne, sous-entendant que le Real était favorisé par l’Etat.

Selon la presse espagnole, le président madrilène Florentino Perez a décidé de ne pas assister au Clasico en signe de protestation après un tweet d’un porte-parole barcelonais qui estimait que le Brésilien Vinicius, victime d’actes racistes dans les stades, avait besoin d’une « gifle » et se comportait comme un « clown » sur le terrain.

Laisser une Réponse