Accueil Non classé MC Oran : Abdelkader Amrani parti pour rester

MC Oran : Abdelkader Amrani parti pour rester

0
PARTAGER
MC Oran : Abdelkader Amrani parti pour rester

Le président du MC Oran, Youcef Djebbari a annoncé mercredi à Oran la poursuite de l’entraineur Abdelkader Amrani de sa mission la saison prochaine à la tête de la barre technique du club de Ligue 1.

« Amrani poursuivra sa mission la saison prochaine. Il a carte blanche pour libérer et recruter les joueurs qu’il souhaite avoir dans son effectif », a déclaré Djebbari en conférence de presse quelques jours après le dernier match de l’exercice de son équipe qui a assuré difficilement le maintien parmi l’élite.

Le coach Amrani avait rejoint les « Hamraoua » lors de la trêve hivernale en remplacement du Tunisien Moez Bouakaz. Sa venue s’est avérée salutaire, puisqu’il a réussi à éviter aux gars d’El Bahia une relégation qui se profilait à l’horizon, avec à la clé une série de 14 matchs sans défaites.




Questionné au sujet de son avenir au MCO à l’issue de la dernière rencontre sur le terrain du MC Alger (0-0), Amrani avait laissé entretenir le suspense. Evoquant la situation financière du club, le boss oranais, en poste depuis la fin de la phase aller, a fait savoir que les dettes du MCO ont atteint les 270 millions de dinars, ce qui l’oblige à les apurer pour avoir la possibilité de recruter de nouveaux joueurs lors du mercato estival.

A cet effet, Youcef Djebbari a dit tabler sur l’apport d’un « éventuel repreneur » du club, « comme promis par les autorités compétentes », a-t-il dit, souhaitant que l’affiliation du MCO à une entreprise publique « se fasse après les Jeux méditerranéens comme prévu » que la ville va abriter du 25 juin au 6 juillet.

Cette éventuelle opération constitue, selon le même responsable, l’unique issue de la crise financière qui secoue le grand club de la capitale de l’Ouest et qui permettra à ce dernier de lever l’interdiction de recrutement dont il fait l’objet à cause de ses grosses dettes.




Pour Djebbari aussi, l’effectif du MCO devra impérativement être renforcé dès cet été « car 80 % des joueurs qui le composent n’ont pas le profil souhaité, et cela s’est vérifié à travers les difficultés énormes éprouvées pour assurer le maintien », a-t-il déploré.

Lors de l’été 2021, l’effectif du « Mouloudia » a connu un départ massif de ses joueurs, dont la plupart ont saisi la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL) pour avoir leur libération. L’ex-président du club, Tayeb Mahiaoui, a alors opéré un recrutement tous azimuts pour pallier ces départs, mais les résultats de l’équipe n’ont pas suivi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici