PARTAGER

Rien ne va plus à La Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) dont les supporters pensaient pourtant avoir vu le bout du tunnel, après la destitution du légendaire président, Mohand Cherif Hannachi en début de saison.

Cependant, la réalité est tout autre, puisque l’après Hannachi n’est pas du tout rose, comme le promettaient les opposant du désormais ancien boss kabyle. La preuve, le successeur de Hannachi, en l’occurrence, Abdelhamid Sadmi, n’a pas fait long feu aux commandes. Il a vite compris qu’il n’était pas en mesure de faire face au lourd héritage.

La direction mis en place, composé de Madjène, Zouaoui et Aït Djoudi, est en train lui aussi de vérifier à son encontre cette dure réalité. Pis, les trois hommes, arrivés unis, sont désormais gagnés par la division, exposant le directoire tout simplement à l’implosion.

C’est dire que la JSK n’est pas prête de quitter la zone de turbulences qu’elle traverse depuis plusieurs mois. La preuve, Aït-Djoudi a décidé de se retirer de la barre technique après avoir enchaîné de mauvais résultats aggravés par la défaite de vendredi face, à la JS Saoura. En effet, Aït Djoudi a pris la décision à l’occasion d’une réunion du directoire.

Les deux autres membres, à savoir, Madjène et Zouaoui auraient un peu « aidé » Aït Djoudi à faire son choix entre rester à la barre technique ou se limiter à ses tâches au sein du directoire. Azzedine Aït-Djoudi a finalement opté pour la seconde option celle de garder son poste au sein du directoire.

Dans un communiqué rendu public samedi soir, le directoire a indiqué qu' »une réunion de travail s’est tenue cette matinée au siège du club et a vu la présence de messieurs Madjene, Zouaoui et Aït Djoudi. L’ordre du jour était la revue de l’avancement des axes arrêtés antérieurement ainsi qu’une évaluation du bilan technique du parcours de l’équipe. Dans la foulée, Aït Djoudi a été invité à trancher et statuer sur son double rôle au sein du directoire et de la barre technique. La séance à débouché sur le retrait de l’homme de son poste d’entraîneur de l’équipe sénior ».

La nouvelle était attendue à Tizi-Ouzou depuis plusieurs jours dont l’un des membres du CSA, Hanine Meftah avait sévèrement critiqué sur le plateau de Berbère télévision, les mauvais résultats d’Aït Djoudi allant jusqu’à lui rappeler qu’il était venu en tant qu' »investisseur». Le même dirigeant de la JSK était allé jusqu’à évoquer l’éventuel départ du directoire à l’occasion de la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire du club fixée pour mercredi prochain.

À noter enfin que Madjid Taleb, l’ex coach du MCE Eulma et de l’OM Arzew, est pressenti pour succéder à Azzedine Aït Djoudi, même si Madjène, le président du directoire, lui, espère convaincre Fergani, l’ancien capitaine et entraîneur des Canaris de succéder à Aït Djoudi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here