CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

mercredi, février 28, 2024
A la Une

Djamel Belmadi : « La CAN 2023 sera difficile et compliquée »

Djamel Belmadi : "La CAN 2023 sera difficile et compliquée"

Le sélectionneur national Djamel Belmadi, malgré un tirage au sort relativement clément en phase finale de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, prévue du 13 janvier au 11 février 2024 en Côte d’Ivoire, a préféré rester sur ses gardes, estimant que « la tâche sera complexe et très difficile à gérer ».

« Il n’y a plus de petites équipes en Afrique. Le football a beaucoup évolué dans ce continent et par conséquent, nous nous attendons à ce que tous les matchs soient complexes et difficiles. A partir delà, nous devons bien nous préparer et prendre les choses au sérieux, pour espérer atteindre nos objectifs » a-t-il indiqué au site officiel de la CAF.

Le tirage au sort de la CAN 2023, effectué jeudi dernier à Abidjan (Côte d’Ivoire) a placé l’Algérie dans le Groupe (D), en compagnie du Burkina Faso, la Mauritanie et l’Angola. Autre raison ayant incité Belmadi à être sceptique, le fait que « les tournois majeurs », comme la CAN, « réservent souvent quelques surprises » et qui parfois ne sont pas très bonnes.

« C’est donc pour cela que nous ne devons rien prendre pour acquis et ne rien laisser au hasard ». Pou r appuyer ses dires, le coach national a cité l’exemple de la précédente édition de cette même Coupe d’Afrique des nations et pendant laquelle la sélection algérienne a été sortie dès le premier tour, alors qu’elle était tenante du titre.

« Nous avons déjà joué contre le Burkina Faso. C’était pendant les éliminatoires de la précédente Coupe du monde et c’est donc en connaissance de cause que j’en parle. Le Burkina Faso possède une équipe à la fois forte et ambitieuse, et qui de surcroît s’est beaucoup améliorée. Elle sera donc difficile à manier », a ajouté Belmadi, qui s’est montré tout aussi méfiant des autres équipes du Groupe (D), à savoir : la Mauritanie et l’Angola.

« Dans une telle compétition, toutes les équipes cherchent à aller le plus loin possible, mais personne ne peut être sûr de ce qui va vraiment se passer, car la réalité du terrain déjoue souvent les pronostiques. C’est déjà un défi pour les équipes qui ont des joueurs actifs en Europe et qui ne jouent pas souvent dans des conditions d’humidité élevée. Cependant, en ce qui nous concerne, nous ferons de notre mieux pour surmonter ces difficulté et être à la hauteur de nos ambitions » a-t-il promis.

Belmadi s’apprête à disputer sa troisième CAN consécutive à la tête des Verts, après celles de 2019 et 2022 et il compte « mettre à profi t cette expérience » pour réussir un bon parcours an Côte d’Ivoire.

Laisser une Réponse