Footalgerien.com

Équipe nationale : Les balles arrêtées devenues la hantise des Verts

Équipe nationale : Les balles arrêtées devenues la hantise des Verts

Ce n’est un secret pour personne : la sélection algérienne a perdu beaucoup de son brio, notamment en cette année 2022 qui est à mettre tout simplement à l’oubliette, tant le parcours des Verts était des plus décevants, un parcours conclu par une énième contre-performance en s’inclinant, samedi, face à la Suède pour la dernière sortie des hommes de Belmadi cette année.

Le coach national, dont le contrat expire en décembre prochain mais qui sera sans doute prolongé, a déjà tiré les enseignements nécessaires de cette baisse de régime de son équipe qui lui a valu, notamment, une élimination prématurée de la CAN et une autre du Mondial-2022.

Et s’il y a un point sur lequel Belmadi s’est attardé lors de sa conférence de presse animée à l’issue du match de la Suède, c’est bien cette manière de concéder les buts, laissant entendre avoir mis justement la main sur le mal de l’équipe nationale et son principal point faible.

Selon Belmadi, les balles arrêtées sont devenues la hantise de la défense algérienne. Une situation qui suscite désormais l’inquiétude. Une réalité qu’il a encore vérifiée à ses dépens contre les ‘’Vikings’’, soulignant au passage que ‘’90% des buts encaissés par la sélection nationale sont sur des balles arrêtées’’.

Voilà qui devrait constituer un véritable chantier pour le sélectionneur national en vue des prochaines échéances, à présent que la défense algérienne, qui constituait la force des Verts il n’y a pas si longtemps, a perdu beaucoup de sa solidité.

Il se trouve toutefois que les solutions de rechange sont limitées pour le sélectionneur national qui continue de s’appuyer sur pratiquement la même défense de la CAN2019 à l’exception de Benlamri sorti de ses plans depuis la fameuse double confrontation contre le Cameroun pour le compte des barrages qualificatifs au Mondial qatari.

Related posts

Suède 2 – Algérie 0 : Fin de série pour les Verts

Abderrahmane B.

Slimani et Rennes, de nouveaux rebondissements

Abderrahim A.

Des Verts sur courant alternatif

B. Elias

Laisser un commentaire"