Footalgerien.com

JM Oran-2022 : Une clôture en apothéose

Après une dizaine de jours de compétition à Oran, la traditionnelle cérémonie de clôture de la 19e édition des Jeux méditerranéens (JM) se déroule mercredi soir au stade du complexe olympique « Miloud-Hadefi ». Elle est rehaussée par la présence du Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane et des membres de son gouvernement.

L’orchestre de la garde républicaine est le premier à avoir fait son entrée sur la pelouse du stade, pour donner le coup d’envoi de la cérémonie à laquelle a assisté la présidente de la République fédérale démocratique d’Ethiopie, Mme Sahle-Work Zewde, en tant qu’invitée d’honneur. « Kassamen », l’hymne national, a été repris à gorges déployées par les 40.000 spectateurs, présents dans les gradins.

Le public, déjà en feu, est encore servi par un spectacle haut de gamme fait de feux d’artifice et d’effets pyrotechniques, avant que le Maestro Salim Dada, qui n’est autre que le président de la commission de la cérémonie d’ouverture et de clôture, ne fasse son apparition pour diriger l’orchestre, composé de 110 musiciens, dont 40 étrangers.

Cet orchestre présentant un premier plateau musical a fait voyager le public vers le Sahara algérien avec la célèbre chanson  »Bent Essahra », accompagnée par une extraordinaire fresque l’œuvre de quelques dizaines de danseurs.




Ce premier tableau a ouvert l’appétit des présents, puisqu’il sera suivi, par une nouvelle fresque aux rythmes kabyles, cette fois, pour montrer la diversité et la richesse de la culture algérienne, rendue encore magnifique par une projection multicolore sur le terrain.

Puis est venu le moment de l’entrée des délégations qui ont participé à ces jeux. La délégation algérienne, qui a réussi sa meilleure performance dans l’histoire des JM, a reçu un accueil spécial du public qui a donné de la voix reprenant le célèbre refrain « one two three viva l’Algérie ».

Les athlètes des 26 nations concernées ont fait leur parade dans une ambiance de grande joie, marquée par une interaction du public. Et comme lors de l’ouverture, l’hymne national a été présenté avec un arrangement symphonique, par un duo de jeunes.

L’hymne italien, lui, a été diffusé en direct par l’orchestre de Tarente, ville qui abritera la prochaine édition des JM en 2026. Une projection de cette ville a été présentée, sous toutes ses facettes, sur les deux écrans géants du stade.




Place par la suite à l’hymne des JM dans une étape protocolaire, intervenue au moment où le drapea u des JM était abaissé par les éléments de la garde républicaine et remis au maire d’Oran, Amine Allouche, qui va à son tour le remettre au président du comité international des jeux méditerranéens (CIJM), Davide Tizzano.

Le témoin sera remis au maire de Tarente, Rinaldo Melucci, un passage qui marque le début de la 20e édition, prévue du 13 au 22 juin 2026 dans la ville italienne.
La parole a été cédée par la suite au commissaire des JM d’Oran, Mohamed Aziz Derouaz, qui a tenu à remercier les citoyens pour leur contribution dans la « grande réussite » des jeux.

Davide Tizzano a succédé à Aziz Derouaz au micro, en remerciant le public, et félicitant la ville d’Oran. Il s’est même offert le luxe d’exprimer ses remerciements en langue arabe.

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a pris la parole pour féliciter les sportifs qui se sont donnés à fond pendant dix jours de compétitions, ajoutant que c’est un sentiment « de fierté qui s’empare de tout le monde en étant dans cette ville accueillante pour partager ensemble ces moments de joie que les sportifs ont réussi à procurer dans ces jeux qui ont coïncidé avec la célébration par l’Algérie de son 60e anniversaire de l’indépendance ».




Et puis vint le moment attendu quand Benabderrahmane a annoncé, au nom du président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune, la clôture de la 19è édition des JM Oran 2022.

Les séances protocolaires terminées, place à nouveau à la musique. Après la séquence « des vues algériennes » l’œuvre du ballet et orchestre, ce fut au tour de présenter un plateau composé de musique classique méditerranéenne inspirée de l’Algérie (Saint-Saëns) et de l’Italie (Bizet), chansons algériennes de renommée internationale présentées avec de nouveaux arrangements orchestraux.

Plusieurs artistes se sont produits au concert, animé par Riad Aberkane et Rym Ammari, à commencer par Amine du Groupe Babylone et sa célèbre chanson, « ya zina », suivi de Djamel Laroussi, Kamel El Harrachi, Mohamed Allaoua, Cheb Mami et sa fameuse chanson « bladi hiya El Djazaïr », dans une parfaite communion avec le public présent, composé de familles, et de personnes de tout âge, car tout le monde voulait immortaliser ces moments historique des lieux mêmes de l’événement. Au revoir Oran, bonjour Tarente.

Related posts

Cérémonie d’ouverture des Jeux méditerranéens d’Oran : Djamel Belmadi en guest-star

Abderrahim A.

20 médailles d’or, 17 en argent et 16 en bronze : Des JM de rêve pour les Algériens

B. Elias

JM-Oran-2022 (Haltérophilie) : Une médaille d’or et une en argent pour Walid Bidani

Abderrahmane B.

Laisser un commentaire"