CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

samedi, septembre 30, 2023
AFRIQUE

Nasreddine Nabi, entraîneur de Young Africans : « Il reste encore 90 minutes »

Nasreddine Nabi, entraîneur de Young Africans : "Il reste encore 90 minutes"

L’entraîneur du club tanzanien des Young Africans, le Tunisien Nasreddine Nabi espère pouvoir renverser la tendance samedi prochain au stade du 5-Juillet (Alger), lors de la finale « retour » de la Coupe de la Confédération africaine de football, et ce, malgré la défaite (2-1), concédée dimanche à domicile face à l’USM Alger.

« Cette finale se jouera sur l’ensemble des deux matchs. Or, il reste encore 90 minutes, pendant lesquelles tout peut arriver. L’espoir est donc permis » a-t-il positivé lundi, au lendemain du revers essuyé devant son public, au stade Benjamin Mkapa de Dar Es Salam.

Certes, le premier responsable de l’encadrement technique tanzanien a reconnu que « la mission sera probablement difficile » samedi au stade du 5-Juillet d’Alger, où « les différentes conditions de jeu seront plus favorables à l’USMA qu’aux Young Africans », surtout on associe cette situation au résultat du match aller, mais il s’est tout de même appliqué à garder un certains optimisme.

« Difficile veut dire dur et compliqué, non pas impossible. Nous avons une bonne équipe, qui dévelop pe du beau football et qui a les capacités de marquer, même à l’extérieur. Autant de facteurs favorables qui m’encouragent à rester optimiste, car si nous parvenons à faire bon usage de tous nos points forts, il se peut qu’il y ait un résultat probant au bout », a-t-il espéré.

« Je n’irai pas jusqu’à promettre à nos supporters que je vais revenir avec la Coupe, à 100%, mais je peux leur assurer qu’on va se battre pour renverser la vapeur. Nous avons les moyens de réaliser cet exploit, et nous l’avons déjà prouvé », a-t-il rappelé.

L’optimisme de l’entraîneur tunisien provient essentiellement des statistiques favorables du match aller, car malgré la défait à domicile, les Young Africans ont dominé les débats, avec 62% de possession de balle et pas moins de 15 tirs cadrés.

« C’est d’ailleurs en me basant sur ces arguments-là que je dis que rien n’est fini et que l’espoir d’un renversement de situation est largement permis pour notre équipe » a-t-il appuyé ses dires.

Même dans le cas où les Young Africans viendraient à « encaisser un autre but au stade du 5-Juillet », Nasreddine Nabi a affirmé que « ce scénario ne changera pas grand-chose à la donne. Notre équipe est déjà menée et elle devra l’emporter en marquant un maximum de buts à Alger.

Donc, qu’il y ait un seul but à remonter ou plus, c’est prat iquement la même chose. Je ne me base pas sur l’émotionnel en disant cela, mais sur des faits de matchs » a-t-il conclu.

La rencontre sera dirigée par l’arbitre mauritanien Beida Dahane, qui sera assisté de l’Angolais Jerson Emiliano dos Santos (1er assistant) et du Mozambicain Arsénio Chadreque Maringule (2e assistant).

Laisser une Réponse