PARTAGER

Le CRB sera à l’appel, aujourd’hui, à l’occasion des matchs aller des 1/16èmes de finale-bis de la coupe de la CAF à Abidjan, animé avec la l’ambition de revenir avec un bon résultat à même de lui permettre de conforter ses chances de qualification à la phase de poules avant la manche retour prévu dans une dizaine de jours à Alger.

Le Chabab de Belouizdad aura à disputer un match spécial face à l’ASEC Mimosas. Les Algérois, aborderont cette double confrontation avec en mémoire la cinglante défaite concédée par leurs ainés face au même adversaire, il y a de cela plusieurs années.

Les protégés de l’entraineur marocains, Rachid Taousi, auront déjà à faire face à la grosse fatigue que pourrait engendrer leur long déplacement à Abidjan, même si le coach, lui, se veut rassurant : «Mes poulains ont eu suffisamment de temps pour reprendre leurs esprits avant de disputer le match de la coupe d’Afrique ce dimanche», déclare Taoussi.

Il faut dire qu’après avoir passé avec succès l’écueil du Onze Créateurs (Mali), puis de Nkana FC (Zambie), les coéquipiers du défenseur Mohamed Naâmani sont animés d’une forte volonté de se qualifier à la phase de poules. Cela passera toutefois par un résultat positif cet aprèsmidi.

Ce sera aussi l’occasion pour prendre la revanche de leurs ainés et rendre la monnaie de la pièce aux Ivoiriens en tentant ainsi de revenir à la maison avec la meilleure performance pour disputer le match retour sereinement.

En tout cas, Taousi se montre confiant : « Je pense que même si notre adversaire est en apparence très costaud, il a tout de même des lacunes qu’on pourrait exploiter en notre faveur. Nous allons donc travailler dessus et je ferai de mon mieux pour que mes joueurs soient fin prêts sur le tous les plans pour cette importante rencontre ».

Mais la mission n’est pas facile face à un adversaire qui caracole en tête du championnat de son pays, une position à laquelle le technicien marocain ne veut pas se référer pourtant. «Leur classement actuel n’est pas une référence, puisque selon moi cela est dû au fait que le niveau de leur championnat soit faible. Certes, l’ASEC Abidjan est un adversaire de taille, mais pas au point de l’imaginer comme étant un ogre». Même son de cloche chez le défenseur du Chabab de Belouizdad Sofiane Bouchar.

«Nous allons renouer avec la compétition officielle dans un cadre empreint de sérénité après notre victoire sur l’USMA. Mentalement nous sommes sereins, puisque le maintien est désormais au bout de nos pieds. Pour revenir au match de la coupe de la CAF, j’estime que la mission sera difficile devant l’équipe de l’ASEC Mimosas bien connue sur la scène footballistique nationale.

Je crois, par ailleurs, que nous avons le potentiel requis pour espérer nous qualifier. Il est nécessaire, en tout cas, de réaliser un bon résultat à Abidjan pour disputer le match retour dans le calme et l’optimisme. En somme, je dirais que nous avons désormais l’expérience nécessaire pour espérer un résultat positif», déclare l’ancien défenseur de l’Entente de Sétif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here