PARTAGER

Décriée avant le début de «son» Mondial, la Russie a réussi l’incroyable exploit d’éliminer l’Espagne et toutes ses stars en 8e de finale (1-1, 4-3 t.a.b.) pour poursuivre son aventure.

Poussé par un stade Loujniki en délire, Igor Akinfeev a réalisé l’exploit au meilleur moment. Grâce à ses deux arrêts face à Koke et Iago Aspas lors de la séance des tirs au but, le gardien a porté la «Sbornaïa» vers le cercle fermé des huit meilleures équipes de la planète. Pour l’Espagne, dominatrice durant tout le match, la défaite est cruelle. Malgré la pression, un jeu léché qui s’érode match après match, et une défense plus fébrile que jamais, Fernando Hierro pensait avoir fait le plus dur en terminant 1er du Groupe B par un trou de souris. Mais le «pompier» espagnol, nommé deux jours avant le début du Mondial après la mise à l’écart de Julen Lopetegui, ne profitera pas de la partie de tableau la plus favorable du tournoi. Car c’est bien la Russie qui affrontera en quart de finale le gagnant de la rencontre Croatie-Danemark !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here