PARTAGER

On s’y attendait quelque peu. Depuis que le tirage au sort de la coupe de la CAF a mis la formation égyptienne d’Al Masry sur le chemin de l’USMA, on savait que le staff technique de l’adversaire ne tardera pas à faire des siennes.

Ce n’est guère une surprise dans la mesure où ce staff est composé notamment des deux frères jumeaux, Hossem Hassen et Brahim Hassen. Les deux hommes sont toujours sous les feux de la rampe et se distinguent à chaque fois par des sorties inédites, surtout quand il s’agit d’affronter une équipe algérienne.

Cette fois-ci, et avant même le déroulement du match aller, prévu pour demain à Port-Saïd, le directeur sportif d’Al Masry, Brahim Hassen est allé vite enclencher une guerre psychologique contre les Algérois, en revendiquant la sécurité à son équipe lors de la deuxième manche programmée pour le 23 septembre prochain.

Un comportement inadmissible qui risque de porter préjudice aux rapports de fraternité retrouvée entre les deux pays, après les dérapages des ‘’Pharaons’’ ayant accompagné le fameux match Egypte-Algérie en 2009, dans le cadre des éliminatoires du Mondial-2010.

A propos justement du match retour entre l’USMA et Al Masry, la direction algéroise vient de prendre officiellement la décision d’accueillir son adversaire égyptien au stade du 8-Mai à Sétif. Cette décision a été prise vu que le stade fétiche des Rouge et Noir, à savoir Omar-Hamadi, n’est pas homologué par la CAF, alors que ceux du 5-Juillet et de Blida sont fermés pour des travaux d’entretien de leur pelouse. Mais avant cette manche, les Usmistes devront d’abord bien négocier leur sortie de demain à Port-Saïd pour le compte du match aller.

A ce propos, l’entraîneur français de la formation de Soustara, Thierry Froger, se dit conscient de la difficulté de la mission qui attend ses joueurs : «On va affronter une belle équipe dans un gros championnat. C’est un passage obligé pour pouvoir continuer dans cette compétition».

Par ailleurs, la commission de discipline de l’Union des associations de football arabe (UAFA) devrait statuer au sujet de l’incident survenu lors du match entre l’USMA et l’équipe irakienne des Forces Aériennes irakiennes en Coupe Arabe à la fin du mois en cours.

Pour rappel, les joueurs et le staff technique des Forces Aériennes irakiennes avaient décidé de se retirer à la 72ème minute de jeu, alors que l’USMA menait par deux buts à zéro, à cause des chants qui ont été scandés à la gloire de l’ancien président irakien Saddam Hussein par les supporteurs algérois au stade Omar-Hamadi de Bologhine. L’UAFA aurait reçu toutes les informations nécessaires pour prendre une décision de la part du commissaire du match ainsi que des responsables des deux équipes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here