Footalgerien.com

Affaire du match Algérie-Cameroun : La FAF ne lâche pas l’arbitre Gassama

Affaire du match Algérie-Cameroun : La FAF ne lâche pas l’arbitre Gassama

Visiblement, la FAF n’est pas prête à tourner la page du fameux match retour des barrages qualificatifs pour le Mondial-2022 face au Cameroun et au terme duquel la sélection nationale a subi une élimination cruelle dans les derniers instants des prolongations.

En effet, l’instance footballistique nationale a rendu public hier après-midi un très long communiqué par lequel elle a donné plusieurs détails concernant la réclamation introduite auprès de la FIFA contre l’arbitrage du Gambien Bakary Gassama, à l’occasion du match en question.

Une semaine après avoir été déboutée par la FIFA, la FAF a tenu à clarifier sa démarche auprès de l’instance du football mondiale en révélant notamment avoir introduit une expertise d’une agence spécialisée et réputée pour avoir collaborer avec la FIFA dont la conclusion a qualifié l’arbitrage de Gassama de « suspect ».




« Le déséquilibre (100% vs 0%) entre les deux équipes pour IRD (décisions incorrectes de l’arbitre) et le nombre total des IRD élevées (3) qui a directement influencé sur le résultat, sont tous les deux bien plus élevés que les standards habituels des matchs de football professionnel », révèle la conclusion de l’expertise qui précise que « le penalty validé qui n’a pas été sifflé (Algérie), le but invalidé accepté (Cameroun) et le but validé annulé (Algérie) ont significativement influencé le match à l’avantage du Cameroun. »

Par ailleurs, la FAF est revenue sur la fameuse correspondance de la Commission des arbitres de la FIFA en date du 6 mai 2022, en regrettant que son président et ex-arbitre international, Pierluigi Collina n’ait malheureusement répondu « aucunement aux demandes introduites dans le dossier de réclamation», tout en assurant être « toujours dans l’attente d’une suite claire et objective à cette réclamation. »

L’instance fédérale affirme n’avoir « dans sa démarche réglementaire et bienveillante, évoqué ni l’adversaire ni toute autre partie, hormis le volet arbitrage’’.




Et de conclure : «Contrairement à ce qui a été rapporté ici et là, la Commission de discipline de la FIFA n’a jamais rejeté le dossier de réclamation introduit par la Fédération algérienne de football, pour la simple raison que cette dernière a saisi une nouvelle fois la FIFA en date du dimanche 10 avril 2022 (Réf. N°476/SG/FAF/2022) pour demander à ce que le dossier de réclamation soit réaffecté vers la Commission des arbitres de cette même instance.

De ce fait, la FIFA a informé le lundi 11 avril 2022 (courriel portant Réf. n° FDD-10810) la Fédération algérienne de football qu’au nom du président de la Commission de discipline de la FIFA, que la présente procédure est par conséquent clôturée.




Le vendredi 6 mai 2022, la Fédération algérienne de football a été destinataire d’un courrier de la Commission des arbitres de la FIFA (Réf. plc/mbu/grp) signé par M.M. Pierluigi Collina, président de cette Commission, et Massimo Busacca, Directeur de l’arbitrage, qui, malheureusement, ne répond aucunement aux demandes introduites dans le dossier de réclamation.

Là aussi, et contrairement aux fausses informations colportées par certaines parties, ce courrier ne comporte pas plusieurs pages et encore moins des réponses et explications au sujet des points soulevés dans la réclamation’’.

Related posts

Réunion du BF de la FAF : Zetchi met la LFP au placard

Abderrahim A.

Burkina Faso – Algérie : Le Botswanais Joshua Bondo au sifflet

Abderrahim A.

Professionnalisme : Signature de la décision ministérielle portant mise en place de la commission mixte MJS-FAF

Abderrahim A.

Laisser un commentaire"