CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

mardi, février 27, 2024
FAF

Agressions des arbitres et des officiels : La FAF appelle à l’application stricte de la réglementation

La Fédération algérienne de football (FAF) constate avec beaucoup de regret que les arbitres continuent de faire l’objet d’agressions violentes et inacceptables, notamment au niveau des championnats du football amateur, appelant à l’application « avec rigueur et sans ménagement » de la réglementation en vigueur, a indiqué lundi l’instance fédérale sur son site officiel.

« Devant ces attitudes anti-sportives et n’ayant aucun lien avec les vertus du sport et des grandes valeurs que véhicule le football, la Fédération algérienne de football (FAF) instruit toutes les ligues à l’effet d’appliquer avec rigueur et sans ménagement la réglementation, et plus particulièrement l’article 114 du Règlement du championnat du football amateur », peut-on lire sur le communiqué de la FAF.

La Fédération insiste à ce que les sanctions prononcées contre les auteurs de violences contre les arbitres et les officiels « soient exécutoires et des plus strictes possibles, et interdit aux commissions de discipline de prononcer des sanctions non exécutoires. », soulignant qu' »en cas d’agression sur un officiel, les arbitres sont dans l’obligation d’arrêter immédiatement la partie, nonobstant les sanctions encourues ».

Par ailleurs, la Fédération algérienne de football a instruit les arbitres à l’effet de porter plainte auprès des services sécuritaires et de la justice, auquel cas ils risquent la radiation du corps arbitral s’il y a retrait de toute plainte pour une quelconque raison. Les ligues doivent, pour leur part, se porter partie civile avec les arbitres concernés par ces affaires d’agression.

Enfin, tout en réitérant son appel pour lutter contre toute forme de violence, la FAF « ne sera en aucun cas clémente avec les auteurs et n’hésitera pas à procéder à la fermeture des stades où les agressions viennent à se répéter. », conclut le communiqué de l’instance fédérale.

Laisser une Réponse