CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

lundi, mars 4, 2024
A la Une

Algérie 2 – Burkina Faso 2 : Bounedjah le sauveur

Algérie 2 - Burkina Faso 2 : Bounedjah le sauveur

La sélection nationale doit une fière chandelle à son avant-centre Baghdad Bounedjah, l’ayant maintenue en vie dans la Coupe d’Afrique des nations actuellement en cours en Côte d’Ivoire, en marquant un but décisif contre le Burkina Faso (2-2), en match disputé ce samedi après-midi au Stade de la Paix (Bouaké), pour le compte de la deuxième journée de la phase de poules (Groupe D).

Si le score était resté de (2-1) en faveur des Etalons, le sort de la sélection algérienne aurait probablement été scellé dès cette deuxième journée, mais le but de Bounedjah, intervenu à la 90’+5 a changé la donne, car il offre un deuxième point à la sélection nationale dans cette compétition, après celui qui a été glané lors de la première journée contre l’Angola (1-1), et ce capital suffit à la maintenir dans la course pour une éventuelle qualification en huitièmes de finale.

L’ancien buteur de l’USM El Harrach s’était déjà montré décisif à l’entame de la deuxième mi-temps, en égalisant pour les Verts à la 51′ minute de jeu.
En effet, la sélection nationale avait bénéficié d’un coup franc au niveau des 25 mètres et c’est le Mouloudéen Youcef Belaïli qui s’était chargé de l’exécuter.

Ce premier tir a été contré par le mur, mais le milieu de terrain Nabil Bentaleb avait réussi à récupérer le ballon à l’entrée des 18 mètres, avant de tirer à son tour, mais le gardien Burkinabé avait réussi a s’interposer. Malheureusement pour lui, le ballon lui a échappé des mains, revenant directement sur Bounedjah, qui ne s’est pas fait prier pour égaliser d’un tir à bout portant (1-1).

Dans l’ensemble, le jeu a été relativement équilibré en première mi-temps, sauf que le Burkina Faso avait réussi à placer un contre meurtrier à quelques encablûres de la pause, ce qui lui avait permis de rejoindre les vestiaires avec un but d’avance. Cette réalisation a été l’œuvre de Mohamed Traoré, d’une belle tête au point de pénalty, après un centre tendu du côté gauche (0-1/45’+3).

Une joie de courte durée cependant, puisque Bounedjah avait égalisé dès la reprise, mais à force d’insister, les Etalons ont contraint la défense algérienne à la faute, en concédant un pénalty à la 69′ minute de jeu, par le latéral gauche Rayan Aït Nouri. Un coup de pied de réparation qui avait nécessité un recours à la vidéo assistance à l’arbitrage avant d’être validé par l’arbitre.

C’est finalement le fraîchement incorporé Bertrand Traoré, l’attaquant d’Aston Villa qui s’était chargé de l’exécuter, trompant le gardien Mandréa d’un tir du gauche, en plein centre (2-1).

Malgré ce deuxième sérieux coup de massue, les Verts n’ont pas baissé les bras et ont trouvé les ressources morale et physique nécessaires pour continuer à attaquer, jusque dans le temps additionnel de la rencontre, où ils ont vu leurs efforts récompensés par une égalisation méritée, signée Bounedjah à la 90’+5.

Il faut dire que les changements effectués par le sélectionneur national ont été judicieux. Une réalisation Ô combien importante, car elle relance la sélection algérienne dans la course à une qualification en huitièmes de finale, à condition bien sûr de remporter son troisième et dernier match dans cette phase de poules. Ce sera contre la Mauritanie, en match prévu le mardi 23 janvier (21h00), au Stade de la Paix (Bouaké), alors qu’au même moment, le Burkina Faso se déplacera à Yamoussoukro, pour y défier l’Angola.

A l’issue de cette troisième et dernière journée de la phase de poules, les deux premières nations au classement du Groupe (D) se qualifieront directement en huitièmes de finales.

Laisser une Réponse