Footalgerien.com

Après les désillusions des U23 et U23 : Les sélections jeunes de mal en pis

Après les désillusions des U23 et U23 : Les sélections jeunes de mal en pis

Ce qui s’est produit avant-hier dans la capitale de la RD Congo, Kinshasa, à l’allure d’un scandale pour le football algérien.

On parle de cette lourde défaite concédée par la sélection algérienne des moins de 23 ans en match aller du deuxième tour des éliminatoires de la CAN de cette catégorie dont la phase finale aura lieu l’été prochain au Maroc, et elle sera qualificative pour les jeux olympiques de 2024 à Paris. O

n avait pourtant placé d’énormes espoirs sur cette jeune équipe nationale, surtout en entendant les propos de l’entraîneur national, Noureddine Ould Ali, avant le départ de la sélection pour Kinshasa. L’ancien sélectionneur de la Palestine était très optimiste en s’engageant à faire option pour la qualification en terres congolaises.

A l’arrivée, on a assisté à une véritable déroute après cette raclée essuyée par les protégés d’Ould Ali, et qui intervient dans la foulée d’une élimination amère et sans gloire d’une autre sélection des jeunes catégories, à savoir celle des moins de 20 ans dans le tournoi de l’UNAF qualificatif à la CAN de cette catégorie.

Cette défaite des U23 sur le score sans appel de 4-1 est venue dévoiler les carences de la sélection nationale, et démentir le discours prometteur des responsables du football algérien au sujet des équipes nationales des jeunes catégories.

Le but algérien inscrit par Bekkouche dans les dernières minutes de cette première manche laisse un brin d’espoir pour notre sélection en vue du match retour prévu jeudi au stade du 8-Mai 45 à Sétif.

Mais quel que soit le sort de cette rencontre, tout le monde est unanime à dire qu’avec la politique prônée par les responsables du sport roi dans le pays envers la formation on n’ira jamais loin.

Et même si cette sélection des moins de 23 ans renferme des individualités de taille, exerçant aussi bien en Algérie qu’à l’étranger, mais les doigts accusateurs sont pointés vers le staff technique, en particulier Ould Ali qui a montré ses limites depuis déjà le tournoi de Toulon l’été dernier.

Related posts

Ligue de football professionnel : Medouar sur les traces de Kerbadj

Abderrahim A.

Zetchi favorable à une CAN tous les 4 ans

Abderrahim A.

Kheïreddine Zetchi : «Soulagé»

Abderrahim A.

Laisser un commentaire"