CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

mardi, avril 23, 2024
A la Une

Aucun accord trouvé après plus de deux mois de son éviction par la FAF : Le dossier Belmadi sera tranché par la FIFA

Aucun accord trouvé après plus de deux mois de son éviction par la FAF : Le dossier Belmadi sera tranché par la FIFA

Voilà maintenant plus de deux mois de la débâcle des Verts dans la phase finale de la précédente coupe d’Afrique des nations en Côte d’Ivoire et qui a valu son poste au désormais ex-sélectionneur national, Djamel Belmadi. Mais officiellement, le contrat de ce dernier le liant à la Fédération algérienne de football, jusqu’en 2026, n’a pas encore été résilié d’une manière officielle.

Pourtant, alors que tout semblait réglé dès le lendemain de la défaite surprise contre la Mauritanie (1-0) pour le compte de la 3e et dernière journée du premier tour de la CAN conduisant à l’élimination des Fennecs, la situation s’est depuis tendue entre l’ancien sélectionneur et sa Fédération, avec un accord pour une séparation toujours plus compliquée à trouver.

Selon certaines indiscrétions, la FAF aurait envoyé le 8 février dernier un courrier à Djamel Belmadi, lui proposant une résiliation conventionnelle avec un règlement en trois fois. Proposition repoussée par Belmadi qui demanderait une indemnité de départ plus élevée, sous peine de devoir lui payer tous ses salaires jusqu’en 2026.

Alors que Belmadi avait lancé un ultimatum de huit jours, la FAF avait refusé d’augmenter sa proposition, ce qui dessinait une issue inéluctable : un litige finalement tranché par une commission de la FIFA.

Une hypothèse que vient de confirmer une source proche de Belmadi, puisque ce dernier, installé à Doha, n’a toujours pas été réglé, ce qui le pousse désormais à saisir la première instance footballistique mondiale pour qu’il soit rétabli dans ses droits.

Par ailleurs, une vidéo a été diffusée sur la toile montrant Belmadi assister à un tournoi de football à Doha a suscité la polémique. En cause, le comportement du néo-capitaine des Verts, Yacine Brahimi qui n’a pas daigné serrer la main à l’ancien coach national lorsqu’il était arrivé sur les lieux de l’évènement.

Cette action a entraîné de nombreux commentaires condamnant l’attitude de Brahimi, qui était écarté des rangs de la sélection depuis la CAN-2022. Mais Belmadi a tenu, selon la même source, a ‘’innocenter’’ l’actuel joueur d’Al Gharafa qui a fait un retour tonitruant en sélection algérienne, précisant que ce dernier l’a bel et bien salué à son arrivée au stade qui a abrité le tournoi en question auquel ont assisté d’autres anciens internationaux algériens, à l’image de Guedioura et Hanni.

Laisser une Réponse