Accueil LIGUE 1 NEWS Bernard Casoni, entraîneur du MC Oran : «Beaucoup d’efforts à faire pour...

Bernard Casoni, entraîneur du MC Oran : «Beaucoup d’efforts à faire pour rattraper notre retard»

0
PARTAGER

Le nouvel entraîneur du MC Oran, Bernard Casoni, a estimé que ses joueurs sont appelés à faire des efforts supplémentaires pour rattraper le retard accusé en matière de préparation en prévision du coup d’envoi du championnat de Ligue 1 prévu pour le 20 novembre prochain.

«C’est clair qu’il y a un retard en matière de préparation. Il faudra consentir beaucoup d’efforts pour le rattraper et être par là même d’attaque pour l’entame de la compétition officielle», a déclaré le technicien français à l’issue de la première séance d’entraînement des «Hamraoua» effectuée en fin d’après-midi de vendredi au stade Ahmed-Zabana.




Casoni, auteur de deux passages dans le championnat algérien, tous les deux sur le banc du MC Alger, a dirigé, à l’occasion de cette reprise qui intervient après plus de six mois d’arrêt pour cause de la pandémie de coronavirus, un groupe presque au complet, puisqu’il n’y manquait que deux nouvelles recrues, à savoir Hichem Belkaroui et Houssou, bloqués en Tunisie et en Côte d’Ivoire respectivement, ainsi que Mellal, qui se trouve en isolement sanitaire après avoir été atteint par le Covid-19.

«En plus de ces trois joueurs, j’attends également l’arrivée d’un préparateur physique de France que j’ai moi-même choisi. J’espère que les pouvoirs publics vont faciliter leur entrée en Algérie», a ajouté le driver français qui hérite d’un groupe ayant connu plusieurs changements avec le recrutement d’une quinzaine de nouveaux joueurs.




C’est pour cette raison-là d’ailleurs que l’ancien défenseur de la sélection de France préfère ne pas s’exprimer dès maintenant sur les objectifs qu’il compte réaliser avec sa nouvelle équipe «afin d’avoir le temps nécessaire pour mieux connaître l’effectif en place», a-t-il encore expliqué.

Dans quelques jours d’ailleurs, les joueurs vont subir des tests physiques pour permettre au staff technique d’être fixé sur le niveau de chacun d’entre eux dans ce registre, et ce, avant d’entrer en stage bloqué dans l’une des villes de la région ouest du pays, a indiqué pour sa part, l’entraîneur-adjoint, Omar Belatoui, qui avait mené le CR Témouchent à l’accession en Ligue deux la saison passée.




«Des villes comme Mostaganem, Aïn Témouchent et Tlemcen disposent de sites offrant tous les moyens nécessaires pour réaliser une très bonne préparation d’intersaison. On va opter donc pour l’une d’entre elles concernant notre premier stage dans les prochains jours», a fait savoir l’ancien défenseur international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici