CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

mardi, février 27, 2024
A la Une

CAN-2023 : Les Verts en mode concentration maximale

CAN-2023 : Les Verts en mode concentration maximale

L’heure de vérité approche pour la sélection algérienne qui s’apprête à honorer sa 20e participation dans les phases finales de la Coupe d’Afrique des nations, dont le coup d’envoi sera donné ce soir en Côte d’Ivoire, le pays hôte de l’épreuve qui l’abrite pour la deuxième fois de son histoire, après avoir organisé l’édition de 1984.

À 48 heures de leur première sortie dans cette CAN, en donnant la réplique demain à l’Angola au stade de la Paix à Bouaké, les joueurs poursuivent leur préparation tout en étant pleinement concentrés sur leur entrée en scène dans la compétition, à laquelle ils accordent une importance particulière.

En effet, tout le monde dans le camp algérien table sur un début en trombe, comme ne le cesse de le répéter l’entraîneur national, Djamel Belmadi, qui garde un mauvais souvenir du premier match des Fennecs lors de l’édition précédente au Cameroun quand ils s’étaient contentés d’un nul vierge face au Sierra Léone pour leur premier match.

Tout le monde connait la suite d’ailleurs, puisque les coéquipiers de Mahrez étaient sortis de la messe footballistique continentale dès le premier tour, et ce, à la surprise générale. Évidemment, les Verts ne veulent pas que le même scénario se reproduise cette fois-ci, surtout après avoir réussi une très bonne préparation, de l’avis même de l’entraîneur national et des joueurs.

À Lomé, le pays limitrophe de la Côte d’Ivoire où l’équipe nationale a séjourné pendant dix jours pour se plonger prématurément dans l’ambiance de la CAN, les poulains de Belmadi ont travaillé tous les aspects, notamment l’aspect physique qui sera déterminant dans la bataille autour du trophée africain que les Algériens rêvent de remporter pour la troisième fois dans l’histoire de notre football.

Après deux matchs amicaux remportés aisément contre le Togo (3-0) et le Burundi (4-0), la sélection nationale semble parée pour l’aventure africaine. Le coach national s’est dit, du reste, ravi de la prestation de l’ensemble des joueurs lors de ces deux sorties, car selon lui, à deux ou trois carences à corriger, son équipe sera fin prête pour le rendez-vous continental.

On pense notamment aux attaquants qui ont fait preuve d’un grand réalisme en signant sept buts en deux rencontres, en dépit du fait d’avoir fait face à deux adversaires qui ont opté pour la défense à outrance. Une situation que Slimani et ses camarades devraient rencontrer aussi lors de la CAN.

De son côté, la défense composée d’Atal, Bensebaïni, Mandi et Aït-Nouri s’est montrée hermétique et infranchissable face au Togo et au Burundi, avec Mandrea qui a su garder sa cage inviolée. Djamel Belmadi est à présent rassuré, car les statistiques montrent que le secteur névralgique des Verts est des plus imperméables, et ce, grâce en grande partie au portier Anthony Mandrea qui a assuré lorsque ses défenseurs sont dépassés et dominés, en annihilant à lui tout seul toutes les tentatives des attaquants adverses par des arrêts spectaculaires.

Espérons que l’arrière garde algérienne conserve cette même solidité en terres ivoiriennes, car il s’agit du secteur sur lequel toutes les équipes participantes vont tabler pour aller au bout de leur rêve.

Laisser une Réponse