CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

mercredi, février 28, 2024
INFOS

Enième scandale de la CAF

Enième scandale de la CAF

Jeudi dernier, la CAF a rendu public la liste des finalistes pour les différents trophées qu’elle va attribuer au titre de l’année 2023.

Grosse surprise : pratiquement tous les candidats algériens ont été tout simplement éliminés, si l’on excepté l’entraîneur Abdelhak Benchikha, le seul rescapé de cet énième ‘’traquenard’’ de la première instance footballistique continentale, qui perd désormais de plus en plus sa crédibilité après être devenue l’otage d’un ‘’lobby’’ bien maitrisé par le serviteur du ‘’Makhzen’’, Faouzi Lakdjaâ.

En effet, Riyad Mahrez est sorti de la coupe au trophée du meilleur joueur africain, malgré son triplé réalisé lors de l’exercice écoulé avec Manchester City, en particulier, la prestigieuse ligue des champions européenne.

Pour sa part, l’USM Alger ne figure pas dans la liste finale des prétendants au prix du meilleur club africain. Même les deux trophées, remportés en l’espace de trois mois en coupe de la Confédération et en supercoupe n’ont pas plaidé pour le gars de Soustara.

Le même sort a été réservé au capitaine de l’USM Alger, Zineddine Belaïd, éliminé de la course finale au trophée du meilleur footballeur local en Afrique. Pourtant, le défenseur central de 24 ans a contribué grandement dans les deux coupes continentales des Rouge et Noir, s’offrant le luxe d’inscrire 6 buts, dont celui de la finale de la Supercoupe, en plus d’une passe décisive lors des deux épreuves africaines.

Son coéquipier gardien de but, Oussama Benbot, a lui aussi été éliminé de la course au trophée du meilleur gardien, en dépit de ses performances avec l’USM Alger dans les stades africains.

Seul donc Benchikha, qui a mené les Usmistes à leurs deux premières coupes africaines dans l’histoire du club, peut encore espérer décrocher le trophée du meilleur entraîneur africain, lui qui est en course notamment avec le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui.

Mais sans doute, la mise à l’écart du capitaine des Verts, Riyad Mahrez, suscite l’indignation des spécialistes. La CAF n’a finalement retenu dans sa liste finale que Mohamed Salah (Égypte), Achraf Hakimi (Maroc) et Victor Osimhen (Nigeria).

Pour d’aucuns, cette instance vient de porter un nouveau coup bas au football algérien en écartant de son prestigieux trophée un ambassadeur de premier choix de l’Afrique. Riyad Mahrez, malgré une saison fantastique avec Manchester City et un transfert retentissant en Arabie saoudite avec les plus grandes stars du football mondial, n’a pas eu les égards de la Confédération africaine de Football.

Son absence du trio final du concours du meilleur footballeur africain révèle tout simplement la supercherie de ces CAF Awards 2023 qui se dérouleront le 11 décembre à Marrakech.

Pour rappel, Riyad Mahrez (17 buts et 19 passes décisives), a signé un triplé (Premier League – FA Cup – Champions League UEFA) avec Manchester City et son absence parmi les 3 finalistes du Ballon d’Or Africain intrigue.

En effet, la liste finale de la CAF compte Mohamed Salah (éliminé en 1/8ème de finale de l’UCL avec Liverpool FC), Victor Osimhen (vainqueur de la Serie A et éliminé en 1/2 finale de l’UCL avec Naples SSC) et… Achraf Hakimi (Vainqueur de la Ligue 1 et éliminé en 1/8ème de l’UCL avec Paris Saint-Germain).

La présence de ce dernier étonne dans la mesure où c’est davantage son coéquipier Yassine Bounou qui a brillé au sein de la sélection marocaine, demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Auparavant, la CAF avait également injustement écarté la sélection nationale de la liste des candidats pour le trophée de la meilleure sélection continentale de l’année.

Pourtant, les Verts ont terminé l’année avec zéro défaite en 10 matchs (7 victoires et 3 nuls), une performance que seules quatre autres sélections au monde ont réalisée, à savoir le Portugal, la Belgique, l’Angleterre et la Colombie.

Laisser une Réponse