Footalgerien.com

Équipe nationale A’ : L’attaque donne des mots de tête à Bougherra

Équipe nationale A' : L'attaque donne des mots de tête

Ce n’est plus que quatre jours avant le coup d’envoi de la septième édition du championnat d’Afrique des joueurs locaux (CHAN) que va abriter l’Algérie du 13 janvier au 4 février. Un évènement sur lequel les Verts tablent énormément pour décrocher un trophée continental qui viendra s’ajouter à celui de la CAN-2019 et de la Coupe arabe de 2021.

Seulement, avant d’entrer dans le vif du sujet, voilà que la bande à l’entraineur Madjid Bougherra est en train de donner des soucis à ses supporters. Les Verts, qui préparent cette manifestation depuis près d’une année et demie enchaînant les victoires lors des matchs amicaux, calent depuis quelque temps. Contre le Ghana, samedi passé pour leur dernière répétition générale avant le CHAN, ils ont échoué à vaincre pour leur quatrième rencontre de suite.

Dans cette rencontre, la première sur le terrain du nouveau stade Nelson-Mandela de Baraki, les coéquipiers d’Abdellaoui se sont contentés d’un match nul. Un rendez-vous raté alors qu’il devait être mis à profit pour se remettre en confiance après les trois dernières contre-performances de rang.

Les spécialistes sont unanimes d’ailleurs à situer le problème des Verts au niveau de leur secteur offensif. Ils rejoignent ainsi dans leur analyse le sélectionneur national qui a déclaré, à l’issue de la précédente rencontre, qu’il ne manquait que la dernière touche à ses capés.

En effet, le compartiment offensif algérien n’a pas brillé lors de ces quatre derniers rendez-vous préparatifs, puisque l’attaque n’a inscrit que deux buts, soit une moyenne de 0,5 but/ match. Madjid Bougherra et son staff en sont d’ailleurs conscients : « C’était un bon match test pour deux belles équipes disciplinées tactiquement, où il a été difficile de trouver les espaces.

Nous avons eu un peu plus d’occasions qu’eux, mais sans parvenir à les concrétiser. Il manquait ce but, ce dernier geste, la dernière passe pour faire la différence. Dans la finition, il y a eu beaucoup de précipitation notamment de la part des défenseurs centraux, il faut rectifier ce côté qualité technique », a-t-il dit.

Le coach national n’a pas beaucoup de temps pour trouver des solutions à ce manque de réalisme de ses joueurs, un aléa qui vient s’inviter à la dernière minute, chamboulant les plans du staff technique national.

Pour d’aucuns, la situation que traversent, depuis le début de cette saison, les deux fers de lance des Verts, Aribi et Mahious, au sein de leurs clubs respectifs, est pour quelque chose dans les difficultés éprouvées par l’attaque algérienne. Les deux attaquants en question sont très critiqués au sein de leurs clubs où ils manquent de réalisme. La majorité des buts qu’ils ont inscrits jusque-là sont intervenus au prix de penalties.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, ils ont souvent souffert de blessures. « Ce match va amener Bougherra et son staff à peaufiner davantage le travail, notamment sur le plan offensif pour trouver plus d’efficacité devant les buts », a affirmé la Fédération algérienne (FAF), dans son compte rendu du match.

Bougherra lui se veut serein : »Il nous manque ce but. Nous devons continuer à travailler sur le plan offensif, ne pas se précipiter, je pense qu’il s’agit d’une question de confiance, c’est ce que j’ai dit aux joueurs. Mais je suis très positif et confiant pour le début de la compétition, d’autant que nous avons eu une bonne préparation », a-t-il assuré.

Pour rappel, la sélection nationale évoluera dans le groupe A aux côtés de la Libye, son premier adversaire, l’Ethiopie et le Mozambique.

Related posts

Mercato : Faouzi Ghoulam pourrait faire son come-back à Saint Etienne

Abderrahim A.

CAF : Motsepe impressionné par les conditions dans lesquelles se déroule le CHAN-2022

Abderrahim A.

Stade du 5-Juillet : Début de la pose de 22 000 sièges dans les tribunes inférieures

B. Elias

Laisser un commentaire"