CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

samedi, avril 13, 2024
LES VERTS

Équipe nationale : Marc Wilmots dément la rumeur

Annoncé comme éventuel successeur de Rabah Madjer à la tête de l’équipe nationale de football, le technicien belge, Marc Wilmots, a nié catégoriquement avoir reçu un quelconque contact de la part de la FAF.

Cet entraineur qui avait été sollicité du temps de l’ex-patron du football algérien, Mohamed Raouraoua, pour succéder à Christian Gourcuff, s’est dit étonné de constater que son nom circule ici et là comme étant l’éventuel nouvel entraîneur des Verts.

Une autre piste vient aussi d’être écartée. Il s’agit de celle du néerlandais Bert Van Marwijk. Ce dernier a entamé son travail mardi en tant qu’entraîneur-adjoint du PSV Eindhoven et met fin ainsi aux rumeurs l’annonçant du côté des Verts. Van Marwijk (66 ans) a dirigé l’Australie lors de la dernière Coupe du monde 2018 disputée en Russie, avant de quitter son poste à l’issue de l’élimination des Socceroos au premier tour de la compétition.

Le président de la FAF Kheireddine Zetchi refuse toujours de céder à la pression en gardant au secret le nom du coach avec lequel il est en contact très avancé pour lui confier la barre technique du « Club Algérie ».

A l’issue de la réunion du bureau fédéral qu’il a présidée lundi passé, Zetchi a laissé entendre à la presse, peu après la fin des travaux du bureau fédéral tenus au Centre technique de Sidi Moussa que le successeur de Madjer serait un « mondialiste ».

Depuis, les spéculations vont bon train au sujet de l’identité de cet entraîneur. Et si certains ont pensé au sélectionneur franco-allemand de l’équipe nigériane Gernot Rohr, celui-ci s’est empressé à son tour pour couper court aux rumeurs, en décidant de poursuivre sa mission avec les « Super Eagles » : « Quand vous avez une équipe qui joue aussi bien, en battant l’Islande (au Mondial 2018) qui est classée 20ème dans le monde, une équipe qui était proche de mettre l’Argentine au KO. Qui penserait à démissionner de cette équipe ? Vous auriez besoin de remettre en question votre propre travail. Non, il est hors de question pour moi maintenant », a indiqué Rohr dans un entretien accordé au quotidien nigérian The Guardian.

Du coup, et après avoir éliminé les pistes de Vahid Halilhodzic et d’Hervé Renard, c’est désormais le nom du technicien portugais Carlos Queiroz, dont le contrat avec la fédération iranienne a expiré ce 31 juillet à minuit, qui tient la corde et devrait succéder à Madjer. Pour rappel, Queiroz était tout proche de mener l’Iran aux 1/8es de finale de la dernière Coupe du monde.
« Nous sommes en contact permanent avec le futur sélectionneur qui est très chaud à l’idée de travailler en Algérie. Je ne peux dévoiler son identité tant que les négociations sont toujours en cours. Il reste quelques détails financiers à régler avant l’annonce officielle », a encore déclaré le patron de la FAF. L’équipe nationale reste sur quatre défaites de rang en amical sous la conduite de Madjer, dont la dernière concédée le 7 juin dernier à Lisbonne face au Portugal (3-0). La prochaine sortie officielle des Verts est prévue le week-end du 7 au 9 septembre en déplacement face à la Gambie à Banjul, dans le cadre de la 2e journée (Gr. D) des qualifications de la CAN-2019, dont la phase finale aura lieu au Cameroun. Selon Zetchi toujours, le futur sélectionneur national n’a nullement peur de la situation actuelle que traversent les Fennecs. Au contraire, il piaffe d’impatience pour débuter sa nouvelle mission car il reste persuadé que nous avons de très bonnes individualités qui n’ont besoin que d’être remis en confiance».
Hakim S.

Laisser une Réponse