CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

ÉTRANGER

Ligue des champions européenne : Le Bayern enterre encore le Barça

Ligue des champions européenne : Le Bayern enterre encore le Barça

Déjà éliminé de la Ligue des champions au coup d’envoi après la victoire de l’Inter Milan 4-0 sur le Viktoria Plzen en début de soirée, le FC Barcelone a encore été corrigé 3-0 par le Bayern Munich mercredi, et se tourne tristement vers la Ligue Europa.

C’était un match pour l’honneur… Et même ça, ils l’ont perdu. Malgré les encouragements permanents de leurs supporters, venus en nombre les soutenir au Camp Nou (84.016 personnes), les Catalans n’ont même pas réussi à sauver les apparences face à l’ogre allemand, triple fossoyeur du Barça en 2020, 2021 et 2022.

Sadio Mané, recruté pour pallier le départ de Robert Lewandowski vers la Catalogne, a ouvert la marque dès la 10e minute, servi en profondeur par Serge Gnabry, puis Eric-Maxim Choupo-Moting a glissé le ballon entre les jambes de Marc-André ter Stegen pour le 2-0 à la 31e, décalé encore une fois par Gnabry.

Et dans le temps additionnel (90e+5), Benjamin Pavard, oublié par la défense, a scellé le 3-0 sur corner.

Grâce à ce succès, le Bayern s’assure la première place du groupe C devant l’Inter, ce qui lui promet un tirage plus favorable pour les 8es de finales. Le Barça, lui, devra se contenter d’une funeste 3e place synonyme de billet direct pour la Ligue Europa, avant un dernier déplacement sur le terrain du Viktoria Plzen, pour du beurre, mardi (21h00).

Une première en 34 ans

Les visages déconfits des joueurs blaugranas, à l’échauffement, en disaient déjà long sur leur état d’esprit avant de débuter ce match expiatoire.

Les Catalans ont bien cru sauver les meubles juste avant la pause : Lewandowski est accroché dans la surface par Matthijs de Ligt, l’arbitre siffle pénalty, puis va consulter la vidéo… et finit par se rétracter.

Une décision qui provoque la colère des supporters. « L’UEFA est une mafia », chante alors le Camp Nou pendant que joueurs et arbitres regagnent les vestiaires.

C’est sur cette triste prestation que le Camp Nou a dit adieu à la Ligue des champions. Et ce, pour au moins deux ans. En raison des travaux de rénovation du plus grand stade d’Europe, les Catalans disputeront leurs matches à domicile de la saison 2023-2024 au stade olympique de Montjuïc.

« Je crois que oui, c’est un désastre. On est une équipe très jeune, avec une grosse marge de progression. Il faut améliorer beaucoup de choses. On n’est pas au niveau pour rivaliser en Ligue des champions. C’est une déception », a déploré le milieu de terrain Pedri au coup de sifflet final.

« Il faut affronter la réalité. J’avais déjà dit qu’on devait grandir. Et c’est à base de désillusions que l’on grandit. Et aujourd’hui, ça a été une vraie désillusion. On n’a pas rivalisé, on n’a pas été à leur niveau. Ils ont été très bons, bien meilleurs que nous, plus intenses », a regretté le technicien catalan après le match.

L’ex-légende du Barça est d’ailleurs le premier entraîneur depuis 34 ans à envoyer deux fois de rang le Barça en C3. Le dernier avait été Terry Venables en 1986-1987 et 1987-1988.

Choupo-Moting surprend, Gnabry brille

Pour le Bayern, en revanche, c’est soirée pleine. Malgré les absences de nombreux cadres (Manuel Neuer, Leroy Sané, Lucas Hernandez et Bouna Sarr), les hommes de Julian Nagelsmann ont encore une fois enfoncé le Barça, après la gifle du 8-2 en 2020 et la double humiliation 3-0, 3-0 la saison passée.

Les paris de Nagelsmann portent leurs fruits. Le Bayern a marqué un 14e but de suite aux Catalans sans en encaisser un seul. Choupo-Moting continue de surprendre, en se montrant encore décisif mercredi, après son doublé contre Augsbourg (5-2) en Coupe d’Allemagne et son but contre Hoffenheim samedi en championnat (2-0).

Et Serge Gnabry a signé une prestation quasi parfaite, avec deux passes décisives et un but… refusé pour un hors-jeu millimétrique au retour des vestiaires (55e).

Pour le Barça, le cauchemar se répète. Le prochain rendez-vous est déjà pris : le 7 novembre, les Catalans connaîtront leurs adversaires en Ligue Europa. Le même jour, le Bayern saura qui il devra éliminer pour continuer à rêver du suprême sacre continental. Deux clubs, deux ambitions, deux dimensions.

Leave a Response