CLASSEMENT LIGUE 1

DE2

CLASSEMENT LIGUE 2

Groupe Centre-Est

DE2

Groupe Centre-Ouest

DE2

samedi, avril 13, 2024
A la Une

Madjid Bougherra : «Déterminés pour aller jusqu’au bout»

Madjid Bougherra : «Déterminés pour aller jusqu’au bout»

Déclaration du sélectionneur de l’équipe nationale A’, Madjid Bougherra, à l’issue du match Algérie – Côte d’Ivoire (1-0), disputé vendredi au stade Nelson-Mandela de Baraki, comptant pour les quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations CHAN-2022.

« D’abord, je remercie les supporters, ils ont poussé les joueurs jusqu’au bout pour obtenir le penalty et gagner ce match. L’état d’esprit des joueurs était irréprochable. Je suis déçu pour le carton rouge brandi pour Guendouz, ça a changé beaucoup de choses. Les joueurs mentalement étaient très costauds. Draoui et Mrezigue ont accompli un gros travail.

Les joueurs se sentaient bien à la pause, ça se discute, ça échange. J’ai dit que le vainqueur de ces deux équipes est le favori pour aller en finale. Il nous reste une demi-finale entre le Niger et le Ghana, on est déterminés pour aller jusqu’au bout, le CHAN se déroule dans notre pays. Nous sommes très proches de la finale.

Je tiens à rendre hommage au staff médical qui fait un travail énorme. Il faut bien se reposer, et à partir de demain nous allons repartir au travail. C’est magnifique ce que font les joueurs, mais rien n’est encore fait.

En concertation avec le staff, j’ai préféré ne pas faire de changements. Mon premier changement devait être Mahious, mais il provoque un penalty et il marque. Il a fait preuve de générosité dans l’effort, il s’est battu, il fait bien son travail, c’est un joueur d’avenir, assez adroit devant les buts, surtout de la tête.

Tous les joueurs étaient bien en place, ce qui explique qu’on n’a pas fait de changements avant le but. J’aurais bien voulu que les deux équipes restent à onze, c’est difficile de parler de match référence car on a joué en infériorité numérique. J’espère qu’on aura ce match référence en demi-finale.

Concernant Guendouz, il pleurait au moment de son expulsion. Nous avons deux autres gardiens de très haut niveau : Chaâl et Rahmani, tout le monde reste concentré. C’est bien de faire une demi-finale ailleurs, nous avons déjà joué à Oran, ça va être une demi-finale compliquée, nous devons éviter de s’enflammer.

En 2011, l’Algérie avait atteint les demi-finales, mais nous on n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin. Chapeau pour tous les entraineurs algériens qui avaient eu à entraîner ces joueurs, c’est leur victoire aussi « .

Laisser une Réponse